Etanchéité : testez la géomembrane

img-geomembrane-etancheite

La géomembrane est présente un peu partout, dans les grandes industries, mais aussi dans l’élevage et même chez les particuliers. Elle fait partie de la classe des géosynthétiques. Son étanchéité figure parmi ses principaux atouts. Ce matériau fournit de nombreux avantages, et est très sollicité pour des usages multiples : bassin d’agrément, bassin d’irrigation, fosse agricole… De quoi s’agit-il ? Quelles sont ses utilisations ? Les réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’une géomembrane ?

La géomembrane est un produit qui est mince, souple et étanche, généralement utilisé pour retenir de l’eau ou tout autre liquide. Elle possède une bonne étanchéité au liquide et aux particules chimiques. Il en existe plusieurs types. Les entreprises spécialisées les proposent avec une épaisseur de 1 mm au minimum et une largeur supérieure à 1,5 m. La technique de l’étanchéité par la géomembrane se rencontre fréquemment en génie civil pour étanchéifier les constructions environnementales ou hydrauliques. Elle se présente généralement sous forme de bâche et est utilisée pour couvrir ou retenir les liquides dans les bassins incendie, les fosses à lisier, les bassins d’agréments et d’irrigation, les lagunes d’assainissement, les retenues d’eau, les fosses agricoles…

Apparue en 1960, elle constitue depuis une grande innovation et présente une meilleure durabilité. Actuellement, on dénombre trois grandes catégories de géomembrane :

La géomembrane bitumineuse

Les fabricants réalisent un mélange de bitumes oxydés. Il existe aussi des bitumes polymères, c’est-à-dire qu’elle se compose de polymère et de bitume.

La géomembrane de synthèse

Les usines de production se servent d’élastomères ou de thermoplastiques pour sa conception. Parfois, les deux sont assemblés. Dans ce groupe, les fabricants utilisent différentes sortes de résines thermoplastiques. Les plus courantes sont le polyéthylène haute densité ou PEHD, le polyéthylène basse densité ou PEBD et le Polypropylène ou PP.

La géomembrane en PVC

Cette géomembrane se compose principalement d’alliages constitués essentiellement de PVC.

Sa fabrication nécessite en général plusieurs additions de composants, en fonction des caractéristiques recherchées et de son domaine d’application. Ainsi, certaines géomembranes comportent par exemple des produits contre les rayons ultra-violets.

géomembrane en PVC
géomembrane en PVC

Quels sont les avantages de la géomembrane ?

Si la fonction première de la géomembrane consiste à apporter une excellente étanchéité, elle fournit aussi d’autres avantages majeurs. Ce matériau disponible en panneau présente une grande facilité de raccordement afin de ne pas laisser filtrer les liquides. Chaque type dispose de ses propres spécificités. La géomembrane en bitume simplifie largement l’assemblage. Son déploiement sur un chantier ne comporte pas de difficulté.

Celle en élastomère se démarque par sa grande flexibilité. Enfin en PVC, elle est facile à réparer. Elle bénéficie également d’une capacité élevée à résister aux actifs chimiques surtout lorsque celle-ci se compose de polyéthylène haute densité. Ce matériau étanche fournit ainsi des qualités très variées. Le choix de la géomembrane dépend ainsi de son domaine d’application.

Quels sont les domaines d’utilisation de la géomembrane d’étanchéité ?

La géomembrane était réservée uniquement aux ouvrages hydrauliques pour remplacer certains matériaux ou pour les compléter. Au fur et à mesure de son développement, son utilisation s’est élargie vers d’autres secteurs comme l’agriculture, l’environnement, le transport…

Pour le stockage de l’eau

La géomembrane participe en grande partie à l’adduction et au transport d’eau potable dans de nombreuses régions du monde. Ce produit aide à la rénovation de vieux ouvrages pour améliorer leur étanchéité. Elle est aussi mise en place dans des constructions plus fragiles et importantes comme les barrages d’irrigation et les barrages hydroélectriques. Les ingénieurs l’installent également sur les voies navigables pour éviter une fuite progressive d’eau.

Les géomembranes peuvent assurer l’étanchéité de nombreux ouvrages de transport d’eau, potable ou non. Elles peuvent aussi être utilisées pour restaurer l’étanchéité d’anciens ouvrages en béton. Dans certains cas, ce matériau est capable de maintenir un chantier imperméable sans rajouter d’autres éléments. Dans d’autres situations, elle est rajoutée en complément d’un système existant.

Pour constituer une réserve d’eau

Dans plusieurs régions du monde, la géomembrane constitue une excellente alternative pour le stockage d’eau en hiver. Ce dispositif se rencontre surtout dans les stations d’hiver qui récupèrent les eaux de ruissellement. Elle est déployée pour se transformer en couverture flottante afin d’éviter l’entrée des polluants dans la réserve. Cette solution réduit les dépenses dans ces stations qui doivent faire face aux saisons touristiques où l’affluence de visiteurs reste très élevée. De plus, la géomembrane ne demande que très peu d’entretien.

géomembrane : son utilisation dans les réserves d'eau
géomembrane : son utilisation dans les réserves d’eau

Utilisation dans les stations de ski

Les stations de ski sollicitent largement ce matériau pour produire de la neige artificielle, indispensable en fin ou hors saison. Toutefois, cette technique requiert une réserve importante d’eau en altitude. Elles doivent ainsi s’équiper de bassins étanches. Outre ce besoin, ces réservoirs subissent des variations extrêmes de la température et des procédés répétitifs comme la vidange et le remplissage. De ce fait, ils exigent un matériau à la fois imperméable à l’eau et résistant, des conditions remplies par la géomembrane. Grâce à son adaptabilité aux surfaces pentues, elle convient parfaitement à ce besoin.

Pour lutter contre les incendies forestiers

Dans les zones forestières particulièrement sensibles aux incendies, les autorités installent souvent des réservoirs. Ils sont tapis de géomembrane pour prévenir les fuites d’eau.

Pour assurer l’étanchéité des tunnels

Lors de la construction d’un tunnel ou en période de rénovation, ce matériau permet de garder la structure sèche et empêche l’eau d’atteindre le béton pour s’infiltrer.

Pour limiter la pollution d’origine routière

La géomembrane participe aussi à la prévention de la pollution routière. En période de pluie, l’eau est récupérée dans des fosses pour éviter qu’elle ne se déverse dans les sources propres. Le liquide recueilli contient souvent divers polluants comme des particules de métaux, d’essence ou d’huiles. Une fois que l’eau polluée est emmagasinée dans leurs contenants, elle est évacuée loin des zones à préserver. Son étanchéité et sa résistance aux produits chimiques aident à maîtriser la pollution par les routes.

Pour contenir les déchets solides

Dans les grandes industries ou chez de nombreux particuliers, la géomembrane est utilisée pour stocker des déchets solides. Elle fait partie dans ce cas d’un système composé par un dispositif de drainage et une barrière. Le premier permet de drainer le liquide résiduel et le second élément ou la géomembrane facilite cette évacuation. Elle limite les fuites.

Pour servir de couverture

Elle joue également un rôle crucial dans la récupération du biogaz. Il s’agit d’un gaz issu de la décomposition des déchets. La géomembrane réduit l’infiltration d’eau qui augmente le taux de liquides résiduels ou lixiviats et rend difficile le traitement du biogaz par la suite.

Pour faciliter l’évacuation des effluents

Enfin, dans le secteur environnemental, industriel et agricole, la géomembrane est placée dans les bassins de stockage des déchets liquides. Peu importe la taille du contenant, elle peut être mise en place dans un bassin d’élevage ou dans un bassin industriel.

Vous avez aimé ce contenu ? Aidez-nous à promouvoir notre blog en partageant cet article, merci

Laisser un commentaire