Guide touristique des Îles de la Madeleine

îles de la madeleine

Les Îles de la Madeleine, c’est un archipel d’une douzaine d’îles. Sa forme de croissant fait 65 kilomètres de long pour une superficie de 202 kilomètres carrés. Le dépaysement est complet. Les différents tons de bleu et de vert de l’eau, ou plutôt du golfe du Saint-Laurent, entourent les Îles de leurs vagues et de leurs marées. Les dunes, bien nombreuses, font partie intégrante du décor, tout comme le sable blond qui offre 300 kilomètres de plage. En contraste, les visiteurs peuvent admirer le vert des vallons et le rouge des falaises.

Visiter les Îles de la Madeleine

Les Îles bénéficient d’un climat maritime doux, ce qui donne aux Madelinots des hivers doux, un printemps frais, un été sans canicule et un automne chaud. C’est le seul endroit au Québec où il y a le moins de jours de gel par année. Cependant, les vents sont toujours présents, oscillant de 17 à 40 km/h. Ces vents font des Îles l’endroit idéal pour tous les sports de voile, de glisse et de vent tels la voile, le kitesurf et le cerf-volant. De plus, le golfe environnant permet la pratique d’un grand nombre de sports et d’activités nautiques telle la baignade, la plongée et la pêche.

Parlant de la pêche, cette activité des plus physiques est l’une des principales sources de revenu des Îles avec le tourisme. Les nombreux quais et ports permettent aux pêcheurs de partir au petit jour et d’aller pêcher, entre autres choses, homards, crabes des neiges, maquereaux et harengs. En saison, les visiteurs peuvent se joindre à la frénésie et regarder partir ou arriver les pêcheurs. Les dégustations de homard frais sont légendaires ! Entre deux déchargements de poissons, les visiteurs peuvent explorer les Îles de la Madeleine, c’est un archipel d’une douzaine d’îles »>Îles de la Madeleine à pied ou à vélo, mais aussi en voiture pour longer la route 199 qui relie la majorité des Îles.

Cette balade, et tous les arrêts que vous ferez en cours de route, vous permettront sûrement d’observer les oiseaux à l’île Biron ainsi que les phoques et les blanchons du Saint-Laurent. Tenez toujours votre caméra à portée de main ! Vous ne savez jamais ce qui vous attend au-delà d’une dune. Cette promenade vous permettra également d’en apprendre davantage sur l’histoire des Îles et des Acadiens qui ont pratiquement colonisé l’archipel. Mais une chose est certaine : où que vous alliez, quoi que vous fassiez, les Madelinots vous accueilleront toujours avec le plus grand des sourires.

Activités sur mer

Voici un aperçu des activités nautiques que vous pourrez pratiquer aux Îles de la Madeleine. Puisque que les Îles sont entourées d’eaux et que le vent ne cesse de souffler, les sports extérieurs et aquatiques sont à l’honneur.

D’un peu partout sur les Îles, il est possible de partir pour quelques heures ou pour la journée en excursion marine. Le bateau et le zodiac sont habituellement les choix de prédilections pour ces sorties en mer. Cependant, pour l’observation de grottes et de falaises, et pour être plus près de la faune aquatique, les excursions en kayak de mer et de rivière sont très appréciées.

Les plus téméraires voudront certainement essayer la planche à voile, le cerf-volant de traction ou le kitesurf. Le maniement de ces embarcations à voile demande certes équilibre et patience, mais une fois la technique apprivoisée, le résultat est exaltant.

Activités sur terre

Le nombre impressionnant de routes panoramiques sur les Îles de la Madeleine en fait un endroit rêvé pour tous les cyclistes et les randonneurs de ce monde. Les magnifiques paysages, les coquettes maisons aux couleurs vives, les phares blancs et rouges et le golfe à perte de vue suggèrent des randonnées extraordinaires.

Les dunes et les falaises contrastent du panorama auquel le Québec nous a habitué. Cet archipel situé en plein milieu du golfe du Saint-Laurent nous propose des points de vue magiques. Les plages, les parcs et les réserves permettent aux amants de la nature de flâner où et quand bon leur semble sur des kilomètres à la ronde.

Rien de plus idyllique que d’avoir les deux pieds dans l’eau tout en regardant le lever ou le coucher du soleil. La diversité faunique est tout simplement unique et la meilleure façon de l’admirer est de prendre son temps.

Île de la Pointe aux Loups

Pointe-aux-Loups est en fait un petit canton qui héberge une cinquantaine de maisons. L’île, minuscule, est la plus petite de l’archipel à être habitée. On s’y rend facilement par la route 199 qui passe en plein milieu du canton. L’île est bordée de plages qui figurent parmi les plus belles des Îles, mais aussi parmi les plus dangereuses, surtout lors des grandes marées. Les forts courants pourraient vous amener au large… la prudence est donc de mise.

Sur le côté nord de l’île se trouve un petit port de pêche et une plage magnifique, et sur le côté sud, une lagune et un quai avec une rampe de mise à l’eau pour les petites embarcations. Si la paléontologie, l’archéologie ou la conchyliologie vous intéressent, La Maison du Héron vous propose une collection d’artéfacts laissés par les amérindiens qui ont fréquenté les Îles il y a des milliers d’années.

Sur l’Île de Pointe-aux-Loups, la plage de la Dune du Nord et la plage de Pointe-aux-Loups figurent parmi les plus belles des Îles et sont faciles d’accès. Ce sont cependant les plus dangereuses lors des grandes marées de la pleine lune et lorsqu’il vente. Soyez prudents, car ces plages sont sujettes à de très forts courants qui peuvent vous entraîner au large.

La Maison du Héron

Ici, la propriétaire propose une magnifique collection personnelle de fossiles, de coquillages et d’agates. Aussi, la Maison du Héron fait office de Boutique-galerie d’art et de métiers d’art. Vous y trouverez des peintures d’artistes locaux, autant des aquarelles que des acryliques, ainsi que des sculptures, des bijoux et des accessoires en cuir ou en fourrure de loup-marin. Ici, tout est fait à la main par des artisans de la région. Certains objets sont même faits sur place.

Île du Cap-aux-Meules et Grande-Entrée

Le centre-ville

L’île du Cap aux Meules est l’île la plus peuplée de l’archipel et la deuxième en superficie après l’île du Havre Aubert. On y trouve l’hôpital, l’école polyvalente et le cégep, une centrale hydro-électrique, un centre commercial et un cinéma. Bref, cette île est le centre administratif et de services des Îles de la Madeleine. Les quelques 7 429 habitants sont répartis dans trois différents villages, soit Cap-aux-Meules, L’Étang-du-Nord et Fatima. Partout où vous irez, vous aurez la chance de découvrir de jolies plages, des beaux paysages et des activités qui plairont à tous.

Dépaysement assuré

L’île d’Entrée est sans contredit la plus petite île habitée de l’archipel des Îles de la Madeleine. Cette île, contrairement à ses consœurs, n’est pas reliée aux autres par la route 199. Pour s’y rendre, les visiteurs doivent prendre un traversier ou un petit avion. En tout, 130 personnes vivent sur l’île, tous des anglophones et des descendants des Écossais et des Irlandais. Ils vivent au rythme de la mer, ce qui fait de la pêche leur principal revenu. La nature vierge et les hautes collines de cette île sans arbre vous permettront d’observer un panorama à couper le souffle. Le meilleur moyen de visiter cette île est de s’y promener à pied ou à vélo.

Port de Cap-aux-Meules

On trouve plusieurs ports de pêche aux Îles de la Madeleine, mais celui de Cap-aux-Meules, situé sur l’île du même nom, est particulier. En plus de permettre la pêche hauturière et côtière et la transformation des produits de la mer, ce port est le point d’arrivée et de départ des bateaux de transport.

Peu importe qu’il s’agisse de recevoir la marchandise nécessaire à la consommation quotidienne des Madelinots ou de permettre aux touristes et aux habitants des Îles de se rendre sur le continent ou dans les Îles. C’est également la place pour les excursions en bateau ou en zodiac, peu importe que vous vouliez pêcher ou observer oiseaux, grottes et falaises.

Sentier du Littoral

Le sentier du Littoral est l’une des magnifiques pistes cyclables qui longent le golfe du Saint-Laurent. Ce sentier traverse le village de Cap-aux-Meules et cède sa place autant aux vélos qu’aux marcheurs. Tout au bout de la piste, un escalier de 185 marches vous permettra d’observer le paysage magnifique et distinctif d’offrent les Îles de la Madeleine. Départ du chemin du Quai ou du chemin du Gros-Cap.

Église Saint-Pierre de La Vernière

L’église de La Vernière, située à l’Étang-du-Nord, est la seconde église de bois en importance en Amérique du Nord quant à sa grandeur. Elle a été construite en 1876, mais puisque la foudre l’a frappée plusieurs fois, elle a dû être reconstruite à maintes reprises.

La dernière reconstruction remonte à 1980. Chaque fois, on utilise du bois de naufrage qui doit être béni. Cette église fait partie intégrante du patrimoine religieux madelinot et est classée monument historique depuis 1992. C’est le seul monument historique de l’île.

Parc des Buck

Le parc des Buck est l’endroit par excellence pour tous les amateurs de randonnées pédestres puisqu’il offre 2,6 kilomètres de sentiers forestiers. En plus de vous mener au Lac Quinn, les sentiers vous promettent des points de vue sur l’île du Cap aux Meules ainsi que sur les autres îles de l’archipel. De plus, une centaine de panneaux d’interprétation de la flore et des oiseaux ont été aménagés pour les plus curieux.

Étang-du-Nord

Dans le petit village d’Étang-du-Nord, visitez le parc de Gros-Cap, ses falaises et ses grottes. Sur place, vous pourrez vous adonner à des excursions de kayak de mer et vous trouverez aussi un camping et une auberge de jeunesse. En revenant, vous ne pourrez pas manquer d’admirer l’église en bois de Lavernière, classée monument historique du Québec depuis 1992 et l’une des plus imposantes églises de bois encore existantes en Amérique du Nord.

En août, les amateurs d’art pourront s’adonner à leur passion grâce au Symposium de peinture figurative, une grande exposition et vente d’œuvres représentant les paysages des Îles tel que vus par les artistes peintres. Sur le chemin Boisville, vous pourrez vous arrêter au Club de golf des Îles, un terrain de golf de neuf trous et plus loin, vous pourrez visiter le port de pêche de l’Étang-du-Nord. La Place du Marché saura aussi vous charmer avec ses boutiques, sa boîte à chansons et son restaurant avec terrasse. C’est aussi à cet endroit que se tient la Fête aux Saveurs de la Mer en juin, une grande fête champêtre où vous pourrez déguster des produits de la mer et des produits du terroir. Sur le cap Hérissé, vous trouverez le phare de l’Étang-du-Nord où vous pourrez observer le coucher du soleil.

Centrale thermique d’Hydro-Québec

Aux Îles de la Madeleine, on chauffe au mazout ! Du moins, la Centrale Thermique d’Hydro-Québec utilise du mazout pour produire l’électricité de l’archipel. Durant votre visite de la centrale, vous apprendrez comment le mazout se transforme en matière assez puissante pour éclairer les maisons et les commerces des Îles. Visite guidée gratuite sur réservation. Carte d’identité valide obligatoire pour les 18 ans et plus.

Centre d’interprétation sur la mariculture

Qu’est-ce que la mariculture ? En fait, la mariculture fait partie de l’aquaculture qui est aux produits de la mer ce que les légumes sont à l’agriculture. Au centre d’interprétation, vous en apprendrez plus sur les techniques d’élevage de ces petites bêtes aquatiques qui sont destinées ou non à la consommation.

Les mariculteurs cultivent, entre autres, des huîtres et des crevettes. Les huîtres peuvent aussi être cultivées dans le but de produire des perles de culture. Les reportages vidéo présentés au Centre d’interprétation vous permettront de mieux comprendre cette activité économique. C’est un rendez-vous gratuit à l’Étang-du-Nord !

Parc des Bois-Brûlés

Sur le chemin du Bassin, à Bassin, les visiteurs peuvent se promener dans le Parc des Bois-Brûlés, un centre multifonctionnel des plus intéressants. Les 2,2 kilomètres de sentiers forestiers vous permettront d’observer l’impressionnante diversité végétale de l’île. Un des sentiers vous mènera en montagne tout en sillonnant des marais et un ruisseau.

Économusée du Sable, Artisans du Sable

Vous venez de terminer votre promenade sur la plage et vous avez trouvé le sable très joli ? Vous voudriez bien en rapporter chez vous ? Faites un détour par l’Économusée du Sable de Havre-Aubert où vous pourrez observer les artisans du sable à l’œuvre. Sous vos yeux, ils transforment le sable des Îles en de magnifiques objets décoratifs. Pour ce faire, les artisans utilisent un procédé unique qui permet au sable de se solidifier et de devenir très résistant.

Concours annuel de Châteaux de sable

Chaque été depuis plus de 20 ans, la plage de Havre-Aubert reçoit des visiteurs bien particuliers. En effet, pendant trois jours, petits et grands s’affrontent dans un tournoi amical de construction de châteaux de sable. Il y a différentes catégories, mais tout le monde peut s’inscrire et ainsi courir la chance de gagner des prix. Si le mauvais temps se met de la partie, le concours est remis au lendemain.

Île du Havre aux Maisons

L’île du Havre aux Maisons, située en plein milieu de l’archipel, est, tout comme l’île d’Entrée, très nue. Les arbres sont d’une rareté incroyable, probablement en raison des coupes à blanc du siècle dernier, tandis que la douceur de son vert relief contraste avec ses rouges falaises à pic.

C’est sur cette île que les voyageurs aériens atterrissent, puisqu’on y a construit l’aéroport des Îles. Ici, on pratique la mytiliculture, ou si vous préférez, l’élevage de moules bleues. Vous pourrez également vous promener sur les dunes, celle du Nord et celle du Sud, qui occupent une importante superficie de l’île.

Fromagerie du Pied-de-vent

En 1998, un homme a décidé de rapatrier un troupeau de vaches laitières sur l’archipel des Îles de la Madeleine. Ne voulant pas être en compétition avec d’autres grandes fermes laitières de la Gaspésie et des Maritimes, il a choisi la race laitière La Canadienne, une petite vache noire bien de chez nous. Il voulait produire du fromage et nourrir ses vaches avec le foin des Îles, tout en redynamisant l’agriculture de l’archipel.

Finalement, il est venu à bout de produire son premier fromage, le Pied-de-Vent. Puis, la Tomme des Demoiselles a suivi. Ces deux fromages sont faits à partir de lait cru et entier, issu d’un seul et même troupeau de vaches, celui de la fromagerie.

Économusée du poisson fumé, Le Fumoir d’Antan

Au Fumoir d’Antan, l’économusée du poisson fumé, vous apprendrez entre autres les techniques de fumage du hareng, un savoir-faire qui remonte à bien longtemps. Jusqu’à maintenant, trois générations d’Arseneau ont animé les lieux.

Les nombreux témoignages, les démonstrations et les photographies vous permettront de suivre l’évolution de cette industrie. Venez voir le spectacle saisissant des milliers de poissons suspendus, tous prêts pour le boucanage.

Verrerie La Méduse

La verrerie La Méduse s’est établie aux Îles de la Madeleine il y a de cela plus de 20 ans. Une fois à l’intérieur de la boutique, les visiteurs auront la chance d’observer les artisans en action. En plus, des panneaux d’interprétation installés ici et là leur permettront de suivre les différentes étapes de création des objets en verre comme le soufflage du verre ou la cuisson. La boutique vous permettra d’acheter un article coup de cœur ou de tout simplement passer une commande spéciale.

Îles de Grosse-Île et de la Grande Entrée

Les îles de la Grosse Île et de la Grande Entrée sont les dernières îles habitées de l’archipel. On y trouve les plus beaux exemples de milieux naturels préservés des Îles de la Madeleine. Grosse Île vous propose une belle réserve nationale ainsi qu’une mine de sel, tandis que Grande Entrée s’intéresse plutôt à la mytiliculture. Tout comme l’île d’Entrée, Grosse-Île est une île majoritairement anglophone où les habitants tiennent absolument à garder cette culture qui leur est propre.

Grande Entrée est quant à elle francophone. Chaque île offre de magnifiques plages, et le paysage des routes panoramiques est digne des plus belles cartes postales. De plus, tout près de ces îles, vous pourrez peut-être visiter l’île Brion et le Rocher-aux-Oiseaux. Ces îles, inhabitées et non reliées aux autres par la route, représentent ce qu’était l’archipel au moment de sa découverte : un paysage qui n’a pratiquement pas été touché par l’impact des humains.

Refuge du Rocher-aux-Oiseaux

Le refuge du Rocher-aux-Oiseaux est un rocher situé à 32 kilomètres au nord-est de Grosse-Île. Assez élevé, il est très difficile d’accès. Bien qu’un phare et ses dépendances y soient encore visibles, plus personne n’habite cette île depuis l’automatisation des installations, sauf les oiseaux.

Ils sont nombreux à y avoir élu domicile au fil des ans. Au cours d’une excursion en bateau, les ornithologues en herbe pourront observer des fous de Bassan, des petits pingouins, des marmettes de Brunnich et bien plus.

Plage de la Grande Échouerie

En plus d’être très grande et très belle, la plage de la Grande Échouerie permet aux visiteurs d’admirer le phare du Cap Alright. Par le fait même, les touristes auront une vue spectaculaire sur les falaises grises et sur la baie de Plaisance. En plus de se faire bronzer sur la plage, il est également possible d’explorer les grottes et les falaises à marée basse.

La Maison du Potier

Dans cette boutique, vous pourrez vous procurer des vêtements ainsi que des pièces faites en terre cuite ou en porcelaine tournée. Toutes ces pièces sont exclusives à la boutique et sont décorées aux couleurs des Îles. Mis à part les vêtements, tout est peint à la main. Vous y découvrirez différents types de cuisson pour la terre cuite et la porcelaine dont le raku, une technique japonaise.

Réserve écologique de l’Île Brion

Cette île, située à 16 kilomètres de Grosse-Île, fut jadis habitée par quelques familles madeliniennes. Après le départ de ces dernières, les Madelinots n’y sont retournés qu’en été pour la saison de la pêche.

Il faut comprendre que cette île est difficile d’accès et très dangereuse par temps venteux. Depuis les années 1970, plus personne n’habite sur l’île. Les amants purs et durs de la nature peuvent, avec une autorisation, visiter l’île ou y passer un cours séjour pour observer la plus grande diversité écologique des Îles. Les 140 espèces d’oiseaux ne sont pas non plus à négliger.

Laisser un commentaire