Tout savoir sur l’aérographie

aérographe

L’aérographie utilisant la technologie, elle connaît des évolutions permanentes. Cet art nécessite quelques connaissances de base pour choisir le bon aérographe en fonction du résultat que vous souhaitez obtenir. Voici le guide à suivre si vous vous lancez dans l’aérographie.

Qu’est-ce qu’un aérographe ?

L’aérographe est un pistolet qui projette de l’air comprimé et de la peinture. Cet outil polyvalent permet de décorer de grandes fresques, tout comme de très petites surfaces, par exemple un dessin sur du papier ou du tissu.

Plus original, vous pouvez utiliser votre aérographe pour floquer des tee-shirts, ou embellir votre intérieur avec de la décoration sur vos meubles ou vos appareils électroménagers. Vous pouvez taguer des objets de la vie courante pour les customiser.

Enfin, l’aérographie est utilisée en cuisine, et plus particulièrement en pâtisserie pour la décoration des gâteaux.

L’aérographie pour les débutants

Vous n’allez pas bien sûr vous lancer en réalisant une fresque gigantesque ! Notre conseil est de vous exercer avec une « cible ». Prenez par exemple une feuille de carton de récupération pour vous entraîner : marquez au crayon des points ou des lignes à suivre, et tâchez de les atteindre et les recouvrir avec votre aérographe.

Vous apprenez progressivement à appréhender la distance idéale entre votre pistolet et le support, et la pression juste à exercer sur la détente. Vous allez vite constater que votre précision s’améliore.

N’oubliez pas d’officier dans une pièce aérée pour ne pas respirer à pleins poumons les émanations de la peinture.

Comment fonctionne l’aérographe ?

L’aérographe peut projeter de l’air, de la peinture, de l’encre, des matières alimentaires, etc. en se servant de la puissance de l’air comprimé.  C’est la gâchette de l’aérographe qui vous permet de régler la pression.

Les aérographes les plus sophistiqués sont munis d’un mécanisme à double action qui vous permet de choisir la proportion entre l’air et le produit à projeter.

Les produits utilisables avec l’aérographe

La peinture

L’aérographe est majoritairement utilisé avec de la peinture acrylique. Il vous est conseillé dans ce cas de la diluer. Pour ce faire, soit vous utilisez un diluant prêt à l’emploi, soit vous prenez de l’alcool à 70 ou 90°. Évitez les autres produits types lave-vitre ou eau déminéralisée qui altèrent fortement la qualité de votre peinture.

Faites des essais avant de vous lancer sur votre support définitif pour trouver la bonne consistance. La dilution doit être homogène pour obtenir un rendu lisse, et pas trop prononcée, sinon, la peinture risque dégouliner et vous n’obtiendrez pas de bons résultats.

Vous pouvez également utiliser de la peinture émaillée qui se dilue dans du White Spirit ou de l’essence de térébenthine. Elle vous permet d’obtenir des effets nacrés et métallisés, mais attention aux odeurs très puissantes.

Vous pouvez utiliser de l’aquarelle, mais l’effet est moins spectaculaire, tout dépend de ce que vous recherchez. 

La peinture polyuréthane est généralement réservée aux professionnels, car sa préparation est délicate.

L’air

L’air comprimé qui vous sert à la projection provient d’une bombe à air comprimé, d’un compresseur à bain d’huile, ou d’un compresseur à membrane.

La bombe à air comprimé reste la plus simple à utiliser pour les débutants. Elle est la méthode la moins chère, bien qu’elle s’épuise assez rapidement, et la plus facile.

Le compresseur à membrane ne possédant pas de réserve d’air, il est extrêmement bruyant, mais très efficace.

Le compresseur à bain d’huile est lui silencieux. Il est très apprécié par les artistes les plus chevronnés. N’oubliez pas de vidanger votre appareil de temps en temps.

L’entretien de l’aérographe

Après chaque utilisation, l’aérographe doit être scrupuleusement nettoyé. Videz le réservoir totalement et nettoyez tout l’appareil à l’alcool.

Si vous n’en prenez pas soin, il risque de se boucher et de s’user prématurément.

Laisser un commentaire