L’art vivant au festival d’art souterrain

montréal

À partir du mois de février aura lieu le festival d’art souterrain. Ce festival, qui se tiendra dans la ville souterraine de Montréal, sera entièrement gratuit dans les espaces publics.

Ce festival se tient depuis 2009. Son but est de valoriser les artistes de l’art contemporain en les réunissant autour de cet évènement unique dans toute l’Amérique du Nord. Il permet ainsi de mettre l’art contemporain à la portée du grand public, en exposant les œuvres loin de leur cadre habituel. La thématique de cette année est Reset, et demande au public de s’interroger sur la manière dont il voit le monde s’il fallait repartir de zéro.

L’art souterrain, une autre approche de l’art contemporain

Les expositions seront filmées et retransmises en direct au Palais des congrès de Montréal via les plateformes numériques. Ce qui permettra au public de vivre une expérience virtuelle immersive et sécuritaire. Un dispositif imposé par la crise sanitaire qui secoue le monde actuellement. Au programme, des performances diverses et des déambulations poétiques qui permettront à chaque artiste de s’exprimer librement sur sa vision du futur. 

À noter que pour cette édition, l’art vivant sera au rendez-vous avec de nombreux artistes en représentation. Au nombre de ces artistes, on peut citer Caroline Monnet, originaire de l’Outaouais, et artiste multidisciplinaire. Elle a été primée du prix Pierre-Ayot, une distinction qui fait la promotion de l’excellence d’un jeune artiste évoluant à Montréal. 

Son œuvre est basée sur les récits culturels et la distinction autochtone. Sa prestation de cette année portera sur une représentation typiquement occidentale de femmes des premières nations, juxtaposée à une image contemporaine. À travers sa présentation, on pourra voir les femmes vêtues d’habits traditionnels des premières nations dans un style totalement européen.

Francis O’Shaughnessy sera aussi de la partie. Son œuvre, qui comporte 3 segments narratifs, sera orientée sur l’amour pour le temps. Sera également de la partie Kitoko Diva venue de l’Europe. Sa présentation se fera en vidéo immersive et aura pour thème The black man in the cosmos ou l’homme noir dans le cosmos.

Le festival de cette année sera un festival dansant grâce à la présence de l’école de danse contemporaine. Il est également envisagé des projets pluridisciplinaires et collaboratifs avec des entretiens. Tous ces programmes peuvent être consultés sur les plateformes numériques du festival.

Des interviews filmés et des portraits sont aussi prévus pour permettre au public de découvrir leurs artistes préférés. Le festival se tiendra du 20 février au 14 mars 2021 et connaîtra la participation effective d’une multitude d’artistes venus de divers horizons. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.