Le Musée de la Chasse et de la Nature à Paris

Hôtel de Mongelas - Paris 3e

Le Musée de la Chasse et de la Nature est un musée privé situé dans le 3ème arrondissement à Paris. Le musée est desservi par la station de métro Rambuteau Paris Métro. Les expositions mettent l’accent sur les relations entre les humains et l’environnement naturel à travers les traditions et les pratiques de la chasse. Le musée a été caractérisé par le magazine Smithsonian comme « l’un des plus gratifiants et inventifs de Paris », et est décrit dans les guides touristiques et autres médias comme « excentrique, étonnant, étrange et éclectique ».

Origines du musée de la chasse

Le musée a été fondé en 1964 par le riche industriel français François Sommer (1904-1973) et son épouse Jacqueline, passionnés de chasse et de conservation. Il est géré par la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature, que le couple a également fondée. Le musée est installé dans l’Hôtel de Guénégaud (1651-1655), le seul hôtel particulier conçu par l’architecte François Mansart qui existe encore. Depuis 2002, il est également hébergé à l’Hôtel de Mongelas (1703). Il a ouvert ses portes en 1967 et a été entièrement rénové en 2007.

Vue d’ensemble du musée

Le musée, situé dans l’Hôtel de Guénégaud en pierre calcaire sous bail de 99 ans, est composé de multiples pièces lambrissées en bois et équipées d’éléments décoratifs en bronze conçus par le sculpteur brésilien Saint Clair Cemin, et réalisés pour ressembler à des vignes, bois et branches. Le plafond d’une pièce a été recouvert de plumes de hibou dans une œuvre intitulée La Nuit de Diane de l’artiste belge contemporain Jan Fabre, connu auparavant pour décorer le plafond du Palais Royal de Bruxelles avec plus d’un million et demi de caisses d’ailes de scarabée. Les salles du musée portent des noms tels que Salle du Sanglier, Salon des Chiens et Cabinet du Loup.

Le conservateur en chef du musée est Claude d’Anthenaise.

La collection est constituée en partie d’objets et d’œuvres rassemblés personnellement par François et Jacqueline Sommer : leur collection compte près de trois mille objets liés à la chasse, dont près de cinq cents gravures.

Le musée présente des œuvres anciennes et contemporaines : dans le Salon des Chiens, une collection de colliers de chien en or à travers les âges est exposée aux côtés de portraits d’animaux de compagnie de Louis XIV du XVIIe siècle et une petite version blanche de la sculpture de chien Scottie Puppy de Jeff Koons, artiste céramique américain contemporain. Il comprend également des éléments fantastiques : une alcôve dédiée aux licornes contient un petit cabinet de curiosités, la vidéo Unicorn 2005 de l’artiste vidéo française Maïder Fortune, une œuvre de l’artiste contemporain Jean-Michel Othoniel et une sculpture de Janine Janet de 1957.

Les collections

Salle des Trophées

Le musée s’articule autour de trois thèmes : les armes et autres instruments de chasse comme les fusils et les cornes ; les produits de la chasse comme les trophées et les animaux taxidermistes ; et les représentations artistiques de la faune et de la chasse comme les peintures, gravures, sculptures, tapisseries, céramique et meubles.

Armes et accessoires de chasse

Le musée comprend un éventail d’armes du XVIe au XIXe siècle, dont des lances, des arbalètes, des arbalètes, des cornes de chasse, des flacons à poudre et des fusils. Les armes à feu comprennent celles appartenant à Louis XIII, Marie-Thérèse d’Autriche, Napoléon Ier et Napoléon III.

Produits de chasse

Le musée abrite des centaines de trophées et d’animaux taxidermistes d’Europe, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique. Il s’agit notamment d’un ours polaire, d’un lion, d’un tigre, d’un guépard, d’un renard, d’un rhinocéros, d’un bison, d’un buffle d’eau et de nombreux oiseaux. Dans la salle des trophées, Le Souillot, une tête de sanglier albinos animatronique murale de l’artiste français contemporain Nicolas Darrot, s’adresse aux visiteurs du musée en français.

Peintures et sculptures

Le musée comprend des représentations de scènes de chasse et de nature d’artistes d’importance historique tels que le peintre baroque flamand Peter Paul Rubens, le peintre allemand de la Renaissance Lucas Cranach l’Ancien, le peintre flamand du 17ème siècle Frans Snyders, Alexandre-François Desportes, peintre officiel de la chasse et des animaux, et Jean-Baptiste Oudry, peintre rococo français naturaliste, ainsi que des artistes contemporains tels que Jan Fabre, artiste et sculpteur belge multidisciplinaire, Jean-Michel Othoniel, sculpteur français sur verre et Francoise Petrovitch, aquarelliste française contemporaine.

Laisser un commentaire