Linogravure : Le matériel indispensable pour débuter

linogravure

La gravure sur linoléum – la linogravure – représente l’une des techniques d’estampe les plus abordables financièrement. De plus, il n’est pas indispensable d’être un artiste accompli, car le procédé est simple et accessible à tous. Voyons comment, avec un minimum d’équipement, vous pouvez vous lancer dans la linogravure.

La linogravure, qu’est-ce que c’est ?

La linogravure est une forme d’expression artistique, dérivée de la gravure sur bois. Le linoléum remplace le bois et les outils sont adaptés au matériau. Ce revêtement fut inventé vers 1860 et les premières ébauches de linogravure apparaissent au début du XXe siècle.

Les traits du dessin sont creusés dans le linoléum à l’aide de gouges, selon le principe de l’estampe. Le lino ne possède pas de fil correspondant au sens des fibres comme le bois, il est donc plus facilement façonnable.

La surface est ensuite encrée et recouverte du papier sur lequel elle doit être reproduite.

En effectuant une pression homogène sur toute la surface, le support papier se charge d’encre, à l’exception des parties évidées, et il ne reste plus qu’à faire sécher la linogravure.

Matériel et ustensiles pour linogravure

La plaque de linogravure

Le linoléum destiné à la linogravure est conditionné en rouleaux ou en plaques. Il doit être suffisamment épais pour pouvoir le graver, mais aussi assez souple pour être façonnable.

La nature de sa surface impacte la finition de la linogravure : un lino lisse donne une sensation uniforme et homogène, tandis qu’un lino granuleux donne une texture à l’œuvre.

La gouge et ses différentes têtes (ou embouts)

La gouge sert à évider le linoléum. Elle est constituée d’un manche à bout rond, et de têtes interchangeables selon la forme et la finesse de la gravure souhaitées.

Les embouts existent en forme de U ou de V.

L’encre

L’encre typographique peut être à base d’eau ou d’huile.

Le rouleau à encre

Ce rouleau permet d’encrer la matrice, dernière étape avant l’impression.

Le rouleau à presse

Le rouleau à presse, qui reste propre et sec, permet de faire adhérer le rouleau à la matrice.

Les différents papiers pour l’impression

Vous choisissez votre papier en fonction du rendu souhaité. Il peut être coloré, généralement dans des tons clairs comme crème, beige ou gris.

Le grain et l’épaisseur du papier influencent également le résultat.

Les 4 étapes clé pour réaliser une estampe

Le dessin

Lors du choix de votre dessin, vous devez toujours garder en tête que vous travaillez sur du négatif : la partie que vous évidez est celle qui n’apparaîtra pas. Pensez à l’effet miroir et à sa conséquence si votre dessin contient des textes.

Ébauchez votre croquis sur le linoléum à l’aide d’un crayon ou d’un feutre adapté pour le plastique. Vous pouvez bien sûr le décalquer ou le transférer grâce à du papier carbone.

La gravure (ou l’évidement)

Les traits du dessin vous guident pour évider la partie qui ne sera pas imprimée, grâce à une gouge. N’entamez que la partie supérieure du revêtement et ne dépassez jamais la couche de toile de jute.

Chacune de vos actions étant irréversible, il vaut mieux être trop timide, quitte à repasser sur les traits pour les creuser davantage. Vous ne disposez d’aucun moyen de récupérer une partie qui aurait été trop creusée.

La gouge doit être fermement tenue, la boule du manche calée au fond de la paume refermée. Votre main demeure parallèle au support. Si vous n’avez pas calé votre plaque de lino sur la table, maintenez-la à l’aide de votre autre main.

Attention aux dérapages, ne laissez jamais votre main libre dans l’axe de la gouge lorsque vous êtes en train de tailler le lino !

Affinez jusqu’à ce que vous soyez satisfait de votre matrice. 

L’encrage

Il est maintenant temps de passer à l’encrage de la matrice. Il s’agit d’une encre spéciale pour linogravure.

Préparez une feuille ou une plaque de plexiglas ou de linoléum non gravée sur laquelle vous étalez votre encre, en la répartissant de façon homogène. Passez votre rouleau, afin qu’il s’imbibe de la peinture.

Pour une impression de qualité, préférez une couche fine – même si vous devez repasser plusieurs fois – à une couche épaisse qui va dégouliner. Il est aussi crucial que cette couche soit régulière.

Le tirage (ou l’impression)

La dernière étape consiste à déposer la feuille de papier vierge sur la matrice. Munissez-vous d’un autre rouleau, propre celui-là, et passez-le dans tous les sens sur l’ensemble de la surface de la linogravure.

Voilà, c’est terminé ! Vous pouvez compléter votre œuvre, peindre des parties à la gouache ou tout autre procédé, ou la laisser telle quelle. N’oubliez pas de la signer et de la numéroter !

À chaque nouveau tirage, vous devez réencrer la matrice. Si vous envisagez de vous lancer dans des linographies en série, il existe des presses plus efficaces et plus rapides.

Lorsque vous avez terminé, ou bien si vous souhaitez modifier votre matrice, il vous faut nettoyer minutieusement tout votre matériel à l’éponge humide.

On vous déconseille de passer votre plaque de linoléum directement sous l’eau. En mouillant la toile, le revêtement risque ensuite de se déformer.

Tutoriel de linogravure

Acheter un kit de linogravure pour une première initiation

Si vous souhaitez vous lancer dans la linogravure, de nombreuses boutiques vous proposent des kits vous permettant de réaliser vos premières estampes.

Le kit contenant plusieurs embouts de gouges, vous allez pouvoir vous exercer aux différentes finitions. Par la suite, il ne vous reste plus qu’à renouveler votre stock d’encre et de papier.

Les avantages de la linogravure

La linogravure est peu onéreuse. Le matériel indispensable reste restreint et durable. Les gouges et leurs embouts, tout comme les rouleaux, résistent au temps, pour peu que vous en preniez soin.

La linogravure est également accessible aux personnes qui ne sont pas des artistes. Vous pouvez vous inspirer d’œuvres existantes, voire les décalquer, cela n’enlève rien au plaisir de travailler la matière et de passer ensuite à l’impression.

Enfin, les possibilités créatrices sont infinies et les amateurs prennent beaucoup de plaisir à renouveler leurs créations.

Laisser un commentaire