Beau-livre : Des trains de rêve



Welcome on board ! Le train est l’une des inventions les plus fascinantes du XIXème siècle qui émerveille petits et grands depuis qu’elle a révolutionné les transports. L’univers ferroviaire compte aussi des trains de rêve. Ils se nomment  Orient-Express, California Zephyr, Andean Explorer, le Transsibérien, Royal Scotsman ou encore le Transcantabrico… Ces trains nous  transportent vers des contrées lointaines à bord de voitures mythiques.

Au fil des 220 pages que compte Les plus beaux trains du monde publié aux éditions Vilo, l’auteur Dominique Krauskopf nous fait voyager à travers le temps. Rédacteur en chef du média en ligne Voyager Magazine, il a connu les trains dès son enfance au cours de ses  vacances en famille.

L’ouvrage, « Les plus beaux trains du monde » présente 23 trains de légende sur les cinq continents, c’est une véritable invitation au voyage. La première ligne de chemin de fer fut lancée en 1825, en Angleterre. En 1883, l’Orient-Express transportait ses premiers voyageurs de l’Occident vers l’Orient, de Paris à Istanbul, en une formidable ouverture sur l’Asie. De nos jours, en embarquant à bord du Venise-Simplon-Orient-Express, -le petit frère qui fait revivre l’Orient-Express- c’est partir pour un périple qui vous conduit jusqu’à Istanbul, en passant par Vienne et Venise.

Au cours du périple, cela donne l’occasion de prendre un verre, dans la voiture-bar, aux côtés de célèbres fantômes du passé : certains, bien réels, comme Alfred Hitchcock ou Marlene Dietrich, et d’autres, plus romanesques, tels que James Bond, Lady Chatterley et Hercule Poirot, évidemment. C’est enfin – et peut-être est-ce là le plus passionnant du propos tenu par le journaliste au fil de ces 220 pages – aller à la rencontre de ceux qui ont permis aux trains de luxe de se développer. 

Aurions-nous connu des trains de luxe, sans l’Américain George Mortimer Pullman, génial inventeur des wagons-lits qui rendront les trajets ferroviaires enchanteurs, a une époque où ceux-ci durent facilement plusieurs jours. Le Belge Georges Nagelmackers ensuite importera le concept de Pullman en Europe, fondera en 1876 la Compagnie internationale des wagons-lits et inventera, 50 ans avant que l’écrivaine Agatha Christie n’y imagine un meurtre, le célèbre Orient-Express.

En 1977, l’homme d’affaires James Blair Sherwood  repart lors d’une vente aux enchères, avec deux wagons-lits, initiant par la même occasion la renaissance de ces véhicules mythiques pour lancer le train Venise-Simplon-Orient-Express (VSOE) à partir des voitures historiques de l’Orient-Express.

Il fait tout restaurer à l’identique dans le style Art nouveau des années trente. Depuis 1982, le VSOE assure à la belle saison la ligne Calais-Venise et une fois l’an, il refait le voyage légendaire d’Istanbul.

L’une des voitures historiques, signée René Prou permet d’effleurer la marqueterie ;  au sein de la voiture Pullman Côte d’Azur, on admire une décoration signée René Lalique. C’est là que prennent place les passagers vêtus de tenues chic pour le dîner.

Le chef et sa brigade confectionnent les repas dans un espace étroit de douze mètres carrés. Une prouesse. Seuls les produits frais ont leur place : homard, lotte, foie gras, ris de veau, filets de bœuf, etc. Laissez-vous embarquer avec Dominique Krauskopf pour une merveilleuse parenthèse hors du temps. 

Un Carnet de voyage avec des informations pratiques complète le superbe ouvrage.

les-plus-beaux-trains-du-monde

Les plus beaux trains du monde – Dominique Krauskopf – Editions Vilo – 220 pages – 28 × 32 cm – 41 euros

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.