Une délocalisation en perspective pour le Mur de la Paix

pour pour la paix paris champ de mars

Le Mur de la Paix va bientôt être délocalisé. D’ailleurs, le démontage du monument est fini et il faudra trouver un nouvel endroit pour l’abriter. Mais la décision relative à l’emplacement du nouvel édifice sera prise après le second tour des élections municipales.

Les raisons du déménagement du Mur de la Paix

Érigé sur le Champ-de-Mars depuis 2000, en face de la tour Eiffel, le Mur de la Paix émane d’une imagination de Clara, épouse de Marek Halter. Il s’agit, en réalité, d’un pavillon conçu à partir des matières telles que le verre, l’inox et le bois

Il est composé de deux magnifiques ailes transparentes sur lesquelles est gravé le mot Paix en 32 langues et 16 alphabets. Aussi, l’édifice est constitué de nombreuses colonnes sérigraphiées.

Mais depuis quelques jours, les travaux de démontage du mur ont été lancés. On pouvait constater sur le visage de Halter une grande émotion lorsque ce dernier fixe du regard ce pavillon dont le désassemblage se termine. En effet, celui-ci déclare : « J’ai vraiment eu un coup. L’impression qu’un chapitre s’est clos ».

Selon l’histoire « c’est Jacques Chirac, alors Président de la République, qui cherchait un acte emblématique pour marquer le passage du troisième millénaire. Et il a relevé le défi de Clara. C’est ainsi qu’est né le Mur de la Paix ». Par ailleurs, cet édifice a été l’objet de 20 années de batailles. Tout ce temps, de nombreuses raisons étaient avancées pour le départ du mur.

Aujourd’hui, le Mur de la Paix sera délocalisé en raison des Jeux olympiques prévus en 2024. Aussi, la réalisation de grands travaux pour le Grand Palais constitue une raison du départ du mur. Paris voulant ainsi utiliser le Champ-de-Mars, le Mur de la Paix ne pouvait donc plus y rester.

Où sera installé à nouveau le mur ?

Après le démontage du Mur de la Paix, le monument changera de look et de domicile. Ceci coûtera environ 1,2 million d’euros. D’ailleurs, ce sera l’Hôtel de Ville et le ministère de la Culture qui se chargeront de ce projet. De quoi rassurer Mark Halter qui réagit en ces mots : « Au moins, Clara restera, avec son rêve de paix ».

Par ailleurs, un des sujets à traiter constitue le nouvel emplacement du mur. En effet, une première proposition envisage de loger le nouveau monument sur l’avenue Breteuil (XVe). Selon Jean-Michel Wilmotte, le mur sera parfait sur la promenade Yves-Saint-Laurent. Aussi, une autre possibilité dans le XIVe est évoquée. 

Face à toutes ces propositions, il faut dire que le nouveau siège du Mur de la Paix ne sera pas décidé tout de suite. De plus, la Mairie souhaite attendre le deuxième tour des élections municipales avant de choisir l’endroit idéal qui pourrait abriter le nouvel édifice.

Vous avez aimé ce contenu ? Aidez-nous à promouvoir notre blog en partageant cet article, merci

Laisser un commentaire