3 monuments historiques à découvrir dans le sixième arrondissement de Lyon

Gare des Brotteaux

Il est l’un des arrondissements les plus vivants de Lyon, avec ses nombreuses boutiques, bars et restaurants, le 6ième n’en reste pas moins un quartier doté d’un riche patrimoine culturel. Voici un petit tour d’horizon de 3 monuments classés « monuments historiques » et qui méritent une attention particulière.

La Gare des Brotteaux

Bâtiment cher dans le cœur des lyonnais, la gare des Brotteaux, est une ancienne gare désaffectée aujourd’hui transformée en brasserie, bureaux d’entreprises et salle des ventes aux enchères.

Abandonnée en 1983 au profit de la gare Part-Dieu, plus grande et plus fonctionnelle, la gare des Brotteaux n’en reste pas moins un monument emblématique. Probablement l’un des plus beaux hôtels des ventes au monde, c’est un lieu prisé pour les collectionneurs. C’est le célèbre commissaire-priseur Jean-Claude Anaf a qui l’on doit la renommée internationale de cette salle des ventes qui n’a rien à envier de nos jours à ses autres concurrentes dans le milieu. Et c’est toute l’ingéniosité et le savoir-faire de Jean-Claude Anaf qui ont été mis à profit, lors du rachat de l’édifice auprès de la métropole, pour transformer et réhabiliter cette ancienne gare vieille de plus de 150 ans.

Aujourd’hui, la salle des ventes peut accueillir près de 500 personnes sous un décor somptueux !

Pour en savoir plus : www.gare-des-brotteaux.fr

Salle des ventes des Brotteaux
Salle des ventes des Brotteaux

L’église Saint-Pothin

L’église Saint Pothin est la plus ancienne église du quartier des Brotteaux. Elle a été édifiée entre 1841 et 1843. De style néo-classique, elle est placée sous le patronage de saint Pothin, 1er évêque de Lyon mort durant les persécutions de 177, époque pendant laquelle Lyon était la capitale des 3 Gaules impériales (Lyonnaise, Aquitaine et Belgique).

L’intérieur de l’édifice est remarquable. Avec une coupole ornée d’une fresque représentant les 12 apôtres et agrémentée d’une verrière qui laisse diffuser un puit de lumière au niveau du chœur, l’église possède de nombreux décors qui laisseront sans voix les amateurs d’art.

Sans oublier ses vitraux issus des ateliers grenoblois Balmet et son chemin de croix réalisé dans un bas-relief en marbre ainsi que son majestueux orgue datant de 1846 et réhabilité en 2004 avec ses 3000 gorges.

Eglise Saint-Pothin
Eglise Saint-Pothin (© structurae.info)

La fontaine de la Place du Maréchal-Lyautey

Située sur la Place Maréchal Lyautey, à proximité des quais du Rhône, cette fontaine est l’œuvre du sculpteur Guillaume Bonnet qui réalisa cette fontaine en 1865, sous la direction de l’architecte Antoine Desjardins afin de remercier Napoléon III  pour avoir supprimer les péages instaurés à l’époque sur les ponts du Rhône. Cette place a d’ailleurs changé de nom à de multiples reprises. Au départ, elle fut créée sous le nom de la « Place des Brotteaux » en 1817 par Jean-Antoine Morand (architecte lyonnais). Puis, elle s’appela encore «Place Louis XVI » ou même « Place Morand » le 22 Juillet 1871. En 1941 la délégation spéciale la nomme Place Maréchal Pétain mais ce dernier refusa cet honneur. C’est donc après délibération du Conseil municipal, le 11 Décembre 1944, qu’elle devint Place Maréchal-Lyautey qui était ministre de la guerre durant la première guerre mondiale.

La fontaine est composée de nombreux détails tels que les 5 têtes de lion qui crachent de l’eau dans 5 bassins qui représentaient à l’époque les arrondissements de Lyon. Juste au-dessus, 5 angelots viennent représenter les différents attraits de la ville : la Navigation, la Force (ou l’Industrie), le Commerce, l’Histoire et la Géographie.

Enfin, sur son piédestal, trône la statue en marbre d’une femme. La légende dit que Guillaume Bonnet se serait inspiré de sa propre épouse pour sculpter cette femme.

Fontaine Place Maréchal-Lyautey
Fontaine Place Maréchal-Lyautey (© http://numelyo.bm-lyon.fr)

Laisser un commentaire