Architecture : Jean Bocabeille réaménage une crèche multi accueil à Paris

architecture crèche

Le célèbre architecte Jean Bocabeille récupère la crèche multi accueil Justice dans un contexte difficile marquée par la résolution d’une équation complexe : comment faire plus avec peu ? Il faut dire que l’homme a su trouver le juste milieu pour créer un cadre adéquat qui répond aux exigences attendues.

Objectifs du projet

Dès le départ, les objectifs du projet étaient vraiment ambitieux : faire plus avec moins. Une problématique qui a donné à réfléchir au réalisateur qui devrait rendre une œuvre qui réponde à plusieurs critères :

  • Une meilleure performance environnementale,
  • Une meilleure optimisation des surfaces,
  • Une maîtrise des coûts d’investissement et de maintenance.

À tous ces critères s’ajoute un autre non moins important qui consiste à montrer que la ville de Paris se démarque par une ligne innovante et démonstrative qui porte sur le recyclage des matériaux et sur l’aspect naturel et paysager des équipements.

La structure du bâtiment constitue déjà un excellent fond paysager ; en témoignent l’aspect de sa façade et sa toiture plantée. Installée derrière le nouveau jardin créé, cette œuvre architecturale ressemble plus à un équipement du jardin qu’à un bâtiment donnant sur rue.

Présentation de l’œuvre

Les travaux de réfection auront duré au total 22 mois, avec une interruption pendant le confinement. Étendue sur 1200 m², la crèche a une capacité de 99 berceaux et 44 places de familles de crèche. L’œuvre est très imposante et se remarque surtout par son ambiance claire et neutre. Le bâtiment qui est conçu sur 4 niveaux permet de répartir les enfants par section, en tenant compte de leur âge, avec les plus âgés installés au dernier étage.

Le sous-sol du bâtiment est réservé aux équipements techniques et à l’entreposage des produits de la crèche. Les vérandas sont disposées sur les façades Ouest-Sud et Est, et les salles y attenantes bénéficient de larges ouvertures qui leur permettent d’être illuminées par la lumière du jour.

Les façades sont, à leur tour, équipées de protection contre le soleil, faite avec des palettes industrielles de manutention. Ces palettes installées en quinconce renvoient l’image d’une dentelle de bois qui protège les enfants des rayons UV et du regard des passants.

La structure du bâtiment est faite en béton, à partir d’éléments pré faits et des prémurs isolés. Les prémurs assurent le port de la totalité du bâtiment et sont réalisés de telle sorte à dispenser de la pose d’autres éléments de port. Ce qui permet de gagner plus d’espace.

Laisser un commentaire