Architecture : sur les traces d’Alvaro Siza

alvaro siza

Alvaro Siza a vu le jour en 1933. Diplômé de l’école supérieure des beaux-arts de Porto, il est considéré comme le baron de l’architecture contemporaine portugaise. Ses œuvres sont partagées entre la tradition portugaise et le modernisme. Voici cinq de ses œuvres remarquables.

L’école d’architecture de Porto

Érigé en 1987, ce bâtiment est inspiré du style traditionnel de la ville qui se distingue par des maisons enduites de plâtre blanc. À l’intérieur, les plinthes créent une égalité entre le sol et le mur et dissolvent les lignes pour créer un reflet dans le marbre. Il crée un parfait mélange du bois et du marbre ne laissant aucun détail au hasard.

Le musée Serralves

Le musée d’art contemporain a été bâti en 1999. Il se situe au milieu d’un parc de 18 hectares et est dissimulé par la végétation. La particularité de ce bâtiment réside dans la multitude de ses points de vue. À l’intérieur, les menuiseries sont étendues de long en large pour valoriser la taille des espaces. Il laisse ainsi au visiteur la possibilité de contempler le spectacle et de profiter de la vue. L’orientation est faite de sorte à laisser filtrer la lumière naturelle qui inonde les pièces et met encore plus en valeur les objets exposés. Bien que caché par la végétation, le bâtiment est facilement remarquable grâce à sa façade blanche.

Une pioche dans le parc du musée Serralves

L’église Santa Maria

L’église Santa Maria a été construite en 1997. Cet édifice unique en son genre s’étend sur 30 m de long et 16,5 m de large. Le souci du détail se remarque dans toutes les proportions qui ont fait l’objet d’un travail méticuleux. La façade principale est verticale, et la porte haute et imposante donne l’impression d’une ascension. L’intérieur est décoré avec sobriété, et la couleur blanche à l’intérieur et à l’extérieur fait ressortir un sentiment de paix et de quiétude. Santa Maria est facilement repérable grâce à la blancheur de ses façades et les jeux de niveaux qui la caractérisent.

Le pavillon portugais

Construit en 1988, le pavillon du Portugal se caractérise par le béton qui est utilisé à outrance. Le bâtiment se présente sous la forme imposante d’une voile de 1 400 tonnes suspendue en l’air. La voile qui se détache légèrement du mur laisse transparaître les câbles qui aident à la tenir en suspens. Par endroit, on peut remarquer une subtile jonction entre la voile et le bâtiment.

L’église Saint Jacques de la Lande

Ici, l’architecte a fait usage de matériaux qui se retrouvent sublimés par la lumière. Il est caractérisé par la lumière qui illumine la décoration intérieure ; une décoration faite de marbre, de granit et d’autres objets.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.