Comment choisir ses couteaux à peindre ?

Couteaux peinture

La peinture au couteau est une très ancienne technique qui fut particulièrement populaire à l’époque des impressionnistes. Les couteaux à peindre permettent de réaliser des couches épaisses qui donnent du relief à votre œuvre, dans tous les sens du terme, concret et abstrait.

Les couteaux permettent également d’apposer des matières solides qui sont difficiles à fixer autrement, comme le verre, la terre ou le sable. Si vous utilisez un pinceau, vous risquez de l’abîmer et ne jamais arriver à le nettoyer correctement par la suite.

Le couteau à peindre ressemble à une spatule de maçon et s’utilise de la même façon : en prélevant la matière du bout de la spatule pour l’appliquer sur votre support.

Il s’utilise avec de la peinture à l’huile ou de la peinture acrylique.

Quels sont les différences entre les couteaux à peindre ?

Les couteaux sans dénivelé

Les couteaux sans dénivelés ne sont pas conçus pour peindre. Vous pouvez vous en servir, mais il y a de fortes chances que vos doigts raclent et abîment votre toile. Ces couteaux ont pour fonction de mélanger les peintures sur la palette ou pour fabriquer vos mélanges entre pigments et liants.

Les couteaux à dénivelé

Les couteaux à dénivelé sont conçus pour que vous puissiez travailler sur votre composition, sans risquer de la toucher – et donc de l’altérer – avec vos doigts.

Les trois couteaux à peindre pour tout réaliser

Lorsque vous débutez, inutile de vous encombrer de trop de couteaux. Choisissez votre kit de base de trois couteaux et vous aviserez une fois que vous en aurez expérimenté l’usage.

La forme en goutte est la plus classique et la plus facile pour les débutants. Choisissez une longueur moyenne.

Les couteaux ont des biseaux plus ou moins tranchants. Plus vous choisissez votre biseau fin, plus vous obtiendrez de précision dans les séparations entre les couleurs.

Enfin, il existe des couteaux aux formes particulières pour des applications bien spécifiques : en losange, arrondi, triangle…

Le grand couteau à peindre

Le grand couteau à peindre permet de peindre de grandes surfaces comme les fonds. Cela vous permet d’économiser du temps et de l’énergie. Essayer de peindre une grande surface avec un couteau à palette de petite ou moyenne taille devient vite fastidieux. Les lames pointues sont préférables pour atteindre certains angles.

Le couteau à peindre de taille moyenne

C’est le couteau polyvalent passe partout ! Si vous ne deviez en acheter qu’un seul sur les trois, c’est celui-ci, car il vous permettra de tout réaliser.

Le petit couteau à peindre

Si vous aimez les compositions avec des détails ou des angles un peu compliqués à atteindre, seul un petit couteau à peindre vous le permettra. En revanche, n’espérez pas couvrir des aplats, ce serait beaucoup trop fastidieux. Plus que jamais, le bout pointu est indiqué.

L’entretien – facile – des couteaux à peindre

L’avantage des couteaux à peindre est que leur surface lisse est facile à nettoyer parfaitement, contrairement à un pinceau qui retient les particules entre ses poils.

Il vous faut juste veiller à ce que la peinture n’ait pas le temps se sécher, surtout s’il s’agit d’acrylique. Si vous devez ensuite laver vos couteaux au grattoir, vous allez en dégrader la surface. C’est encore plus valable si vous avez mélangé une substance abrasive comme le sable ou le verre.

Dès que vous en avez terminé avec vos couteaux, lavez-les à l’eau savonneuse chaude et laissez-les sécher la tête en bas, pour que l’eau ne vienne pas s’infiltrer dans le manche s’il est en bois.

On vous conseille donc d’acheter trois couteaux pour couvrir l’ensemble de vos besoins et surtout de vous entraîner avant de les utiliser directement sur votre toile. Vous devriez prendre rapidement de coup de main, mais ne négligez pas cependant un court apprentissage.

Laisser un commentaire