Comment poser un bardage en bois en extérieur ?

Les façades extérieures des maisons ont tendance à perdre leurs éclats au fur et à mesure que le temps passe. Cette vétusté survient progressivement à la suite des diverses intempéries en l’occurrence la pluie, le vent ou le soleil. Afin de redonner un aspect attrayant aux façades, il est nécessaire d’effectuer des travaux de rénovation. Mais vu le coût élevé de cette tâche, le mieux serait d’opter pour la pose de bardage en bois en extérieur. Ainsi, un bardage en bois est une méthode de revêtement apporté aux façades extérieures d’une habitation. Que ce soit pour une nouvelle ou une ancienne construction en béton, brique ou parpaing, le bardage en bois nécessite la mise en place de certaines méthodologies appropriées. Voici les étapes à suivre pour réussir cet exercice. 

La phase préparatoire 

Pour effectuer les travaux de bardage, il est nécessaire d’évaluer en amont les matériels et outils nécessaires à utiliser pour cette activité. Ainsi, il faut prévoir perceuse, marteau, tournevis, scies, visseuse, vis, mètre, clous, cloueur, etc. Vous aurez également besoin des tasseaux en bois, crayon et équerre, règle de maçon, cordeau, ponceuse ou papier de verre sans oublier les lames de bardage. 

Étant un élément incontournable pour cette opération, le bois doit être choisi avec attention. Il est conseillé d’opter pour celui d’une haute qualité pouvant résister aux intempéries pendant un bon moment. Comme le bois est directement exposé aux orages, il faut prévoir également passer une ou deux couches de vernis à la fin des travaux afin d’affermir la résistance.  

Si vous souhaitez effectuer les travaux vous-même, il faudra assurer votre protection en prenant des chaussures de sécurité, casque et gants. Pour plus de professionnalisme, il est conseillé de faire appel aux experts du domaine pour un travail soigné et impeccable. Évaluez l’architecture de la façade extérieure de votre habitation afin de décider ce qui serait convenable entre le bardage horizontal et le revêtement vertical. 

La phase du déroulement 

Que ce soit pour un bardage horizontal ou vertical, les règles restent inchangées. Une fois que vous mettez tout en place pour l’exécution des travaux, il faut alors commencer la pose proprement dite qui se déroule selon les étapes suivantes : 

Dimensionner la façade 

Il s’agit de la première étape pour la pose du bardage en bois. Cette phase consiste à tracer les lignes initiales en faisant les dimensionnements adéquats. Afin de respecter les réglementations du DTU, il est conseillé de laisser au minimum 20 cm entre le sol et votre structure dans le but de la protéger contre l’humidité. Cela garantit également une circulation parfaite de l’air dans le bâtiment. 

Installer le pare-pluie 

Si votre habitation est déjà dotée d’un isolement extérieur, la pose du pare-pluie n’est plus une étape nécessaire. Dans le cas contraire, il faudrait installer au préalable cet équipement avant d’installer les lames de bardage. Pouvant être relativement classique ou autocollant, le pare-pluie se pose en fonction de sa structure. Le pare-pluie autocollant est maintenu d’emblée à la façade tandis que le pare-pluie classique est fixé temporairement par des pointes en inox avant la pose du bardage.  

Poser les tasseaux en bois 

Pour poser les tasseaux, le sens de placement varie en fonction du sens de la pose choisie. Il faut choisir ceux de gabarit moyen afin de pouvoir les fixer correctement avec les vis à la façade. Si vous choisissez un bardage vertical qui est d’ailleurs la méthode la plus traditionnelle, il faudra exécuter une structure double. C’est-à-dire qu’il faut disposer les tasseaux horizontalement et verticalement. 

Lorsque le revêtement est horizontal, les tasseaux sont posés verticalement, c’est-à-dire perpendiculairement aux lames. La fixation des tasseaux en bois s’effectue du bas vers le haut tout en respectant les dimensions prises en amont. Il est conseillé de river ces équipements à un intervalle régulier de 40 à 60 cm. Lorsque vous aurez choisi le bardage vertical, assurez-vous que votre structure ne coupe pas la ventilation du bâtiment. 

Assurez-vous également que les tasseaux se décalent d’au moins 20 mm par rapport à la façade afin de les protéger de l’humidité. Toujours pour préserver votre structure de l’humidité, vous pouvez placer entre les tasseaux et le pare-pluie, des cale-fourchettes. Il serait aussi nécessaire de poser sur les tasseaux de la grille anti-rongeur afin de protéger votre façade des intrusions.

Poser les lames de bardages

Fixer ensuite les lames de bardage selon le sens choisi avec des vis en métal inoxydable. Pour donner plus d’esthétique à votre pose, observez un débordement de 50 mm au moins entre les lames. Cela permet non seulement d’expulser l’humidité, mais favorise également une aération satisfaisante autour de votre structure. 

Tout comme les tasseaux, il est conseillé de fixer les lames de bardage du bas vers le haut en suivant le dimensionnement effectué. Peu importe l’emboîtement que vous utilisez, chaque lame de bardage protège celle qui la précède. Les normes du DTU exigent l’usage des lames de bardage de largeur de 10 cm au minimum. Vous pouvez également utiliser des lames dont les largeurs seront de 12,5 cm et au-delà. S’agissant de la longueur des lames de bardage, elle est choisie en fonction de la longueur de la façade.  

Une fois que la pose des lames de bardage s’achève, il faut procéder à leur fixation pour un bon maintien. Si vous utilisez les lames de 10 cm, il faut prévoir un point de fixation. Mais s’agissant des lames de 12,5 cm et plus, l’idéal serait d’envisager deux points de fixation. 

Pour les fixations, vous pouvez utiliser des vis ou des clous en tenant compte des longueurs. C’est-à-dire de choisir ceux qui pourront pénétrer la structure jusqu’à la façade pour assurer le maintien. Ainsi, il serait mieux d’utiliser des pointes de 5 cm au moins. À la fin de la fixation, pensez à donner un aspect attirant à votre structure. Pour cela, il faut d’abord poncer l’ensemble des lames puis passer du vernis ou une autre finition de votre choix. En conclusion, le bardage en bois est un moyen de relooker les façades de votre habitation en lui donnant une apparence séduisante. En outre, il protège également les murs des maisons des diverses intempéries. Réalisez cette structure pour votre domicile en suivant les étapes précédemment citées ou en sollicitant un professionnel du domaine.

Partagez votre amour
Cédric G.
Cédric G.

Rédacteur en chef de Fondarch.lu, je suis passionné par l'architecture, l'art, le design, la déco et les voyages.

Articles: 701

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.