Exposition hypnotique au musée d’arts de Nantes

hypnose exposition musée arts nantes

Cette installation est une œuvre de l’artiste américain Tony Oursler, une célébrité dans le domaine du multimédia. L’exposition promet un spectacle bluffant à couper le souffle. Un décor hallucinant qui saisit l’œil et l’ouïe dès le premier instant et sans prévenir. 

Telle est la grande exposition de ce célèbre artiste. Il propose un paysage étrange dans un monde où les images et les visions semblent anormales.

Des installations aux allures hypnotiques

L’exposition promet un parcours hors du commun avec une scène qui rappelle un film d’horreur ou d’épouvante. Une fois que le visiteur a récupéré ses esprits, la première question qui lui vient à l’esprit est de savoir où l’artiste veut en venir. 

Pour la directrice du musée, il s’agit d’une expérience inhabituelle et expérimentale, car le public n’est pas habitué à une juxtaposition de l’art et de l’hypnose. Cette pensée, de prime abord, peut paraître insolite, mais se manifeste dans une réalité tout aussi excentrique et instructive. 

La grande crise sanitaire n’a pas empêché l’artiste de faire le déplacement depuis les États-Unis pour venir faire son exposition à Nantes. Il est âgé de 63 ans et a déjà fait de nombreuses réalisations pour le chanteur David Bowie. Sur l’une des installations du musée, les visiteurs peuvent admirer l’une des vidéos faites pour le compte de David Johnasen, le chanteur du groupe de rock and roll York Dolls. 

Tony Oursler est également un passionné de l’hypnose, dont il collectionne les ouvrages depuis des années. L’hypnose est, par ailleurs, le sujet principal de cette exposition qui commence avec la genèse et l’évolution chronologie de cette science.

À travers les différentes salles d’expositions, on peut voir les premières expériences sur l’hypnose menées par Mesmer, précurseur du magnétisme animal et du somnambulisme artificiel.

Après cette entrée en matière, les visiteurs ont droit à une autre exposition délirante avec des installations immersives qui sont entièrement hypnotiques. Le but étant de faire vivre au spectateur, une vraie expérience d’hypnose.Pour réaliser son œuvre, l’artiste s’est inspiré des théories du complot sur les réseaux sociaux pour offrir à ses spectateurs une autre image de la technologie. De même, il a dû transformer un grand téléphone en Dark Mirror et trois grands ballons gonflables qui s’expriment en langage big data. Le scientifique Mesmer est ici caricaturé en âne dans une séance d’hypnose avec une de ses patientes. En marge de l’exposition, les jeunes visiteurs ont droit à des ateliers de créativités.

Vous avez aimé ce contenu ? Aidez-nous à promouvoir notre blog en partageant cet article, merci

Laisser un commentaire