Le Festival Raconte-Arts 2020 se déroulera en ligne

festival raconte-arts 2020

Le Festival international Raconte-Arts a vu le jour en 2004 au lendemain d’une décennie de terrorisme et du Printemps noir en 2001 en Kabylie, période au cours de laquelle cent vingt-six personnes perdirent la vie. Le Festival veut clore le sinistre chapitre des troubles et conflits, à la faveur d’événements festifs qui feraient oublier un récent passé sombre. Le but est de donner le sourire aux natifs de la région et leur faire oublier le deuil et la tristesse.

Ce qui va changer pour cette édition

Cet événement, de par son envergure, a toujours regroupé un nombre important de festivaliers. Hélas, le climat sanitaire actuel ne permet pas sa tenue telle que nous la connaissons. L’événement culturel et artistique tant attendu de l’année ne se fera pas comme prévu.

En effet, Ath Aissi n’acceuillera pas l’édition 2020 de Raconte-Arts. Toutes les conditions étaient déjà remplies pour sa bonne et effective tenue du 18 au 25 juillet 2020. Malheureusement, le Festival subira les affres du Covid-19.

Ainsi, les organisateurs ont jugé nécessaire de créer « La fenêtre du web » du 4 au 10 août. Ce qui est, en fait, un vibrant hommage à la « fenêtre du vent » qui a inspiré Raconte-Arts. Cette version, certes symbolique, mais assez impactante, se fera par une procession digitale de fichiers multimédias retraçant l’expérience des différents participants.

Un rendez-vous digital éminemment culturel

Ce rendez-vous artistique ambitionne d’englober dans toute sa dimension le vécu des différents festivaliers, avec pour toile de fond un univers hautement culturel, un creuset privilégié et interactif ayant l’atout de compter un nombre important de participants.

Étant donné le caractère purement digital du Festival de cette année, les participants auront à réaliser des vidéos de 10 à 15 minutes ou des textes d’une page, relatant leur « non-Raconte-Arts », et d’autres représentations artistiques. Une équipe aura en charge la coordination des données envoyées à l’adresse raconte-arts20@outlook.fr.

Vu la dimension pluriculturelle du Festival, sa tenue ne pouvait se faire de la même manière que les éditions précédentes. Les responsables ont alors dû changer son visage pour l’adapter aux réalités sanitaires qui s’imposent, en lui donnant un caractère moins physique et plus numérique. La décision de son report a fait l’objet d’un consensus. Bien que c’est à contrecœur, ce report n’entravera nullement son caractère impactant.

Pour devoir de mémoire, il convient de rappeler qu’à l’origine, ce rendez-vous artistique a vu le jour à Ath Yenni de trois amis Hacene Metref, Denis Martinez et Arezki Diche. Ils nourrissaient l’ambition de faire du Festival un creuset d’échanges culturels et artistiques de tous les horizons.

Vous avez aimé ce contenu ? Aidez-nous à promouvoir notre blog en partageant cet article, merci

Laisser un commentaire