MaPrimeRénov’ : l’aide sera-t-elle reconduite en 2022 ?



Remplaçant le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique, dite CITE et l’aide Habiter Mieux Agilité de l’ANAH, MaPrimeRénov’ est la principale aide à la rénovation énergétique en France. Depuis son lancement en 2020, ce dispositif a connu un franc succès auprès des foyers. Il sera reconduit en 2022 et s’accompagne de quelques changements.

MaPrimeRénov’, un dispositif d’aide accessible à tous

Les bénéficiaires de la prime rénovation se sont considérablement élargis depuis son lancement en 2020. Les propriétaires et les copropriétaires non occupants ont pu commencer à prétendre à l’aide depuis le 1er octobre 2020. Depuis le 1er janvier 2021, le dispositif d’aide financière « MaPrimeRénov’ Copropriété » est devenu accessible aux syndicats de copropriété pour la réalisation de travaux dans les parties communes. Son obtention est conditionnée par certaines conditions. Tout d’abord, le gain énergétique obtenu avec les travaux doit être à hauteur de 35% minimum. Depuis le 1er janvier 2021, les propriétaires bailleurs ont obtenu le droit de prétendre à l’aide MaPrimeRénov’ à condition d’avoir un logement loué à titre de résidence principale. Pour bénéficier de l’aide, ils doivent également mettre le bien en location pendant au moins 5 ans après la réalisation des travaux.

rénovation énergétique

Le budget de MaPrimeRénov’ sera augmenté en 2022

D’après le dernier recensement du ministère de la Transition écologique, la France compterait environ 4,8 millions de logements énergivores. Face à l’énorme perte d’énergie engendrée, le fait de supprimer les passoires thermiques dans l’Hexagone est devenu une véritable priorité. Dans ce contexte et en application du plan relance, le budget alloué de la prime rénov’ a augmenté de 2 milliards d’euros pour 2021-2022.

Différents bonus ont alors vu le jour pour encourager davantage la transition énergétique. Le bonus sortie de passoire, par exemple, peut s’élever jusqu’à 1500 euros. Pour en bénéficier, le logement ne doit plus être catégorisé dans la classe énergétique F ou G après la réalisation des travaux. Si les travaux réalisés permettent au logement d’atteindre la classe A ou B, le bonus Bâtiment Basse Consommation dit BBC peut être octroyé. Son montant peut également aller jusqu’à 1500 euros. La réalisation de deux audits énergétiques dont un avant et un après les travaux est nécessaire pour demander ces bonus. Pour cette dépense, une aide à hauteur de 500 euros est attribuée.

MaPrimeRénov’, une aide cumulable avec d’autres dispositifs

Notons qu’il est tout à fait possible de cumuler MaPrimeRénov’ avec d’autres dispositifs mis en place par l’État. Parmi ces derniers, on retrouve entre autres Les Certificats d’économie d’énergie ou CEE, la TVA réduite à 5%, les bonus « France Relance » et les aides des collectivités locales. Les propriétaires bailleurs ont le droit de cumuler 3 demandes à condition de ne pas dépasser un plafond de 20 000 euros par logement rénové pendant 5 ans. Ils peuvent également profiter de cet avantage pour leur résidence principale. Par contre, MaPrimeRénov’ n’est pas cumulable avec les autres aides de l’ANAH. Vous savez à présent tout sur le dispositif MaPrimeRénov’, qui vous sera d’une grande aide pour vos travaux de rénovation énergétique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.