Quelles sont les rénovations énergétiques à la portée de tous ?



Les travaux de rénovation énergétique sont de plus en plus plébiscités par les propriétaires, notamment en raison des nombreuses économies qu’ils leur permettent de faire. Il reste cependant de nombreux Français qui pensent que la réalisation de tels travaux n’est pas à la portée de tout le monde. Quels sont les travaux que l’on peut réaliser sans se ruiner ? Existe-t-il des aides de l’État pour la transition énergétique ? Si oui, comment les obtenir ? Découvrez les réponses dans cet article.

Optez pour une bonne isolation thermique

L’isolation thermique est l’un des premiers travaux à envisager lorsque l’on souhaite rénover son logement. Cette intervention permet de réduire les déperditions de chaleur et d’atteindre plus facilement l’efficacité énergétique. Pour réussir cette isolation, plusieurs zones de votre maison doivent être traitées.

L’isolation par la toiture et les combles

La toiture est responsable de 25 à 30 % des déperditions énergétiques d’une maison. Elle doit donc être l’une de vos priorités lors de la rénovation énergétique. Pour minimiser les coûts, l’isolation du toit peut se faire par l’extérieur (ITE). Deux procédés sont envisageables dans ce cas. Le premier, appelé “sarking”, consiste en un rehaussement de la toiture en vue de l’intégration d’une couche isolante. Le second consiste à poser des panneaux autoportants.

En ce qui concerne les combles, la technique qui doit être utilisée dépend de leur configuration. S’il s’agit de combles perdus, on isole le plancher avec de la laine de verre ou de la ouate de cellulose. Ces isolants pourront être directement posés au sol ou “soufflés” sous forme de flocons. Si vous disposez de combles aménageables, la technique d’isolation la plus indiquée est alors l’installation de panneaux isolants entre les chevrons qui supportent votre toiture.

L’isolation ne s’improvise pas, veillez à faire appel à des professionnels qualifiés, comme ceux que vous pourrez trouver sur Hellio.com, afin de confier votre projet à des experts en la matière. Ceux-ci vous garantiront un confort optimal tout en vous proposant le moins de dépenses possible.

L’isolation des murs

L’isolation des murs peut se faire par l’intérieur (ITI) ou par l’extérieur (ITE). Pune ITI, plusieurs solutions économiques et plus ou moins faciles à mettre en œuvre s’offrent à vous. L’une des plus accessibles consiste à doubler les murs, soit à l’aide d’un panneau isolant (qui peut être une plaque de polystyrène extrudé, des fibres de bois ou de l’ouate de polyester), soit à l’aide d’une ossature métallique garnie d’un matériau isolant.

L’isolation par l’extérieur est quant à elle plus coûteuse, mais présente un avantage non négligeable : non seulement elle ne réduit pas la surface habitable de votre logement, mais elle vous permet également de rénover votre façade pour un meilleur rendu esthétique.

Isolation façade

Le remplacement des ouvertures

Les ouvertures d’un logement (fenêtres et portes) sont aussi des sources de déperditions thermiques qui peuvent faire grimper votre facture. Pour votre projet de rénovation énergétique, vous pouvez remplacer les anciennes menuiseries en bois simple par des modèles en PVC ou aluminium à double vitrage. Cela vous permettra de réduire considérablement vos besoins en chauffage.

N’hésitez pas également à remplacer votre ancienne porte d’entrée par une porte isotherme parfaitement étanche à l’air. Ce dispositif est particulièrement recommandé si votre logement est exposé à un climat rigoureux chaque hiver.

L’isolation du sol

Le plancher bas de votre maison peut être une importante source de déperdition thermique, surtout s’il est situé au-dessus d’un vide sanitaire ou d’un local non chauffé. Son isolation est donc primordiale pour la réduction des factures de chauffage et l’amélioration du confort thermique de votre logement.

En raison de la haute technicité de cette intervention, seul un professionnel expérimenté sera en mesure de vous proposer une solution peu onéreuse adaptée à la configuration de votre habitation.

Veillez à une bonne ventilation de votre logement

Un logement bien isolé doit également être bien ventilé. Une bonne ventilation lutte contre les phénomènes de condensation qui engendrent les moisissures. Elle permet aussi d’éviter que les pièces soient surchauffées en été et glaciales en hiver.

Pour vos travaux de rénovation, il est judicieux d’investir dans l’installation d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC). Ce système renouvelle l’air de l’intérieur en permanence et favorise donc une bonne évacuation de l’humidité et des odeurs. Ce dispositif est également indispensable pour une bonne répartition de la chaleur entre les pièces. Selon vos besoins et votre budget, vous pouvez opter pour un système VMC simple flux ou double flux.

Installez un système de chauffage performant

Une fois que vous avez correctement isolé et ventilé votre logement, vous devez envisager de rénover ou de changer son système de chauffage. Si vous utilisez actuellement des convecteurs électriques pour chauffer votre habitation, investissez dans des radiateurs à inertie. Ainsi, vous profiterez d’une chaleur douce et d’une consommation énergétique plus maîtrisée. Si par contre vous utilisez une chaudière et que vous désirez la changer, optez pour un système qui consomme peu d’énergie et qui a un rendement élevé. Ci-dessous, nous vous présentons quelques-uns des nombreux dispositifs disponibles actuellement sur le marché.

La chaudière à haut rendement (à condensation)

Cet équipement à très haute performance énergétique (THPE) vous permet d’économiser jusqu’à 20 % d’énergie comparativement à un modèle classique. Il fonctionne au gaz ou au fioul, et son empreinte carbone est relativement réduite. Les modèles les plus simples ne coûtent pas excessivement cher.

La pompe à chaleur (PAC)

La PAC utilise les calories présentes dans l’air, l’eau ou la terre afin de produire de la chaleur. C’est pour cela qu’elle est plus performante qu’un système de chauffage traditionnel. De plus, elle est écologique et généralement accessible à toutes les bourses.

D’autres solutions très efficaces s’offrent également à vous en matière de chauffage. N’hésitez pas à vous tourner vers le poêle à bois (solution écologique), la chaudière Biomasse, le chauffe-eau solaire ou le radiateur à chaleur douce.

Renseignez-vous sur les aides pour une rénovation énergétique

Le coût des travaux de rénovation énergétiques peut très vite monter. Heureusement, il existe de nombreux programmes d’aide que l’État et certains organismes privés ont mis en place pour alléger les charges des ménages ayant entrepris ce projet.

L’aide MaPrimeRénov’ est accessible sans condition de ressources pour les ménages ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique dans leur résidence principale (achevés depuis au moins 2 ans). Le montant de la prime dépend du revenu annuel de chaque ménage. Il en est de même pour les primes CEE (certificats d’économie d’énergie).

Le “Coup de Pouce économies d’énergie”, le programme “Habiter Mieux Sérénité” de l’Agence nationale de l’habitat (pouvant aller jusqu’à 50% du montant total des travaux HT), l’écoprêt à taux zéro, les aides d’Action Logement et le chèque énergie sont également des dispositifs dont vous pourrez profiter sous certaines conditions pour mettre en œuvre votre projet de rénovation énergétique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.