Tout savoir sur la pergola bioclimatique

pergola bioclimatique

Petite construction de jardin, la pergola fait partie du même groupe que la tonnelle de jardin. Utilisée comme abri de jardin, elle sert de support aux plantes grimpantes tout en ombrageant votre jardin ou votre terrasse. La pergola bioclimatique s’impose comme une version plus moderne. Depuis sa construction jusqu’à son installation, tout est pensé pour en faire une installation singulière, aux nombreux avantages. Alors, qu’y a-t-il à savoir sur la pergola bioclimatique ? 

Qu’est-ce qu’une pergola bioclimatique ?

La définition d’une pergola bioclimatique tient d’une part à sa construction et d’autre part à sa fonction. 

Sur le plan structurel

Structurellement, la pergola bioclimatique a une structure classique composée de chéneaux et de poteaux en divers matériaux (bois, aluminium, acier). Elle est équipée d’un toit construit avec des lattes orientables. 

En fonction du climat, les lattes servent à la fois de protection solaire et de climatiseur. Reliées à un système automatisé, elles adaptent leurs mouvements à la position du soleil pour laisser passer plus ou moins la lumière naturelle tout en vous protégeant des UV et de la chaleur. 

En outre, les lames sont reliées à un détecteur de pluie qui déclenche leur fermeture en cas de pluie. Les chéneaux sont généralement équipés de gouttières qui recueillent l’eau de pluie. 

Sur le plan fonctionnel

La pergola bioclimatique se veut un espace de vie capable de s’adapter à toutes les conditions climatiques. Autrement dit, elle exploite les ressources naturelles telles que le froid, le vent ou la pluie. D’où son appellation. Grâce à cela, elle vous permet de profiter de votre jardin ou de votre terrasse en toutes saisons. Nul besoin de chauffage quand le temps est frisquet, encore moins de climatiseur ou de ventilateur quand il fait chaud.

En cela, cette pergola se montre plus performante énergétiquement que la pergola classique. Cela tient au fait que cette dernière est caractérisée par une structure figée qui laisse passer la lumière en continu une fois que les plantes grimpantes sont tombées. La protection qu’elle offre dépend uniquement de la présence de ces plantes. 

Quels sont les différents modèles de pergola bioclimatique ?

La pergola bioclimatique existe en plusieurs modèles qui se distinguent l’un de l’autre de par des critères tels que : 

  • la configuration ;
  • le style de la structure ;
  • le style des lames ;
  • les fonctionnalités. 

La configuration

En termes de configuration, la pergola bioclimatique existe en deux modèles :

  • la pergola adossée ou murale, dont la structure fait corps avec le mur ; 
  • la pergola autoportée, dont la structure est portée par 4 pieds permettant de l’installation n’importe où. 

Le style de la structure 

En fonction du style que vous recherchez pour votre extérieur, vous avez le choix entre :

  • la pergola classique, caractérisée par  une structure en divers matériaux, avec des formes simples et sans fioritures. Elle s’adapte à toutes les constructions ; 
  • la pergola romantique qui se distingue par une structure formée d’arabesques, ornées de motifs floraux ou animaliers. Elle s’adapte bien à une maison de campagne ; 
  • la pergola rustique dont la structure est essentiellement faite en matériaux bruts, notamment du bois massif, des branches et des troncs écorcés et à peine avivés. Elle convient à une habitation de style rustique ;
  • la pergola contemporaine avec une structure en aluminium, en métal galvanisé ou en fer forgé et qui s’adapte à une construction contemporaine. 

Le style des lames

Le plus souvent en aluminium, les lames peuvent être choisies dans des dimensions diverses, avec ou sans double paroi. Leur caractéristique la plus importante, c’est leur configuration. C’est ainsi que vous pouvez rencontrer : 

  • des lames parallèles à la façade ; 
  • des lames perpendiculaires à la façade. 

Les fonctionnalités

Au nombre des nombreuses fonctionnalités pouvant être installées sur une pergola bioclimatique, on peut compter : 

  • une motorisation des lames ; 
  • l’option de rideau motorisée à télécommande ; 
  • la préprogrammation de la position des lames ; 
  • le contrôle par télécommande (monocanal ou multicanaux) ; 
  • l’option d’éclairage à ruban LED, avec réglage de l’intensité de l’éclairage ;
  • une manœuvre (à vérin, à double vérin, à moteur tubulaire, manuelle par treuil…) ; etc.
Vous avez aimé ce contenu ? Aidez-nous à promouvoir notre blog en partageant cet article, merci

Laisser un commentaire