Architecture : Les structures gonflables de 1950 à 2020

pompidou metz

Le rêve de voler a toujours été une des préoccupations de l’homme. Une idée qui prend forme avec le développement des structures gonflables qui permettent à l’homme d’explorer les airs.

(image mise en avant : Yutaka Murata, Pavillon du groupe Fuji, Osaka, 1970 / © Yutaka Murata / © Osaka Prefectural Expo 1970)

Exposition des structures gonflables au centre Pompidou de Metz

Jusqu’au 23 août 2021, le centre Pompidou de Metz sera le théâtre d’une exposition sur les structures gonflables. Ce sera le lieu de revivre l’histoire du gonflable qui est parallèle à celle de l’aéronautique.

Il sera question des premières exploitations du gonflable à des fins industrielles et militaires et des expériences effectuées par des architectes, designers et artistes dans le domaine. Seront donc exposés le ballon-sonde de la NASA, les dirigeables, les leurres gonflables des militaires et des ensembles volants.

Avec la découverte de nouveaux matériaux comme le plastique, le caoutchouc ou encore les résilles tissées, il a été possible de diversifier les applications sur ses structures. Par ailleurs, de nombreux architectes s’en sont servis efficacement pour concevoir des architectures mobiles et modulables.

Le gonflable est en parfaite adéquation avec l’art populaire et se matérialise sous diverses formes : structures expérimentales, mobilier, lieu d’habitation, etc. Il a également une fonction critique vis-à-vis de l’urbanisme et de la société en général. Une fonction qui inspire de nombreux artistes de renom qui s’en servent énormément pour lui donner une crédibilité architectonique.

Si le gonflable est apparu dans les années 1950, il faut attendre 1968 pour qu’il trouve une dimension internationale et que son image soit valorisée. Il a fallu quelques expositions publiques à Paris, Osaka et Kassel où de célèbres artistes et architectes ont investi les lieux avec leur création pour que le gonflable soit redécouvert.

Depuis, il revêt diverses formes pour des usages multiples et variés. On retrouve des mobiliers et des maisons gonflables. Les polymères plastiques jouent un rôle important dans l’essor des gonflables, car en se généralisant, ils donnent accès à un grand champ de créations diverses. On assiste alors à l’émergence de formes variées et de multiples couleurs de gonflables. 

Il fait aussitôt l’objet d’un débat écologique. Si à l’époque, le plastique et les dérivés du pétrole ne suscitaient pas encore d’inquiétudes, les structures gonflables sont perçues comme des architectures aériennes qui ne sont ni définitives ni irréversibles. Elles ne nécessitent ni matériaux lourds ni fondations.

Suite à la crise pétrolière de 1970 qui attire l’attention sur l’usage du plastique, le gonflable perd progressivement de sa notoriété. L’apparition de nouvelles technologies a favorisé son retour en force. Il est même devenu une alternative pour de nombreux architectes qui s’en inspirent. La découverte du textile organique ouvre la porte à d’autres possibilités que pourra offrir le gonflable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.