Crayons et fusains, notre guide complet

crayons et fusains

Vous envisagez de vous lancer dans le dessin, mais vous êtes un peu perdu dans les boutiques de beaux-arts ? Rien d’étonnant, tant les rayons regorgent de crayons et fusains de gammes différentes. Voici comment vous y retrouver.

Le crayon graphite

Les dessinateurs au crayon disposent d’un très large choix de mines qu’ils doivent sélectionner en fonction de leurs objectifs. Le critère principal repose sur la dureté de la mine graphite.

Pour résumer, les mines dures – donc H comme Hard – conviennent au dessin technique, alors que les mines noires – donc B comme Black – sont davantage destinées à une production artistique.

Dans le détail, les classifications sont les suivantes :

La mine B comme Black

Elle correspond à un crayon gras. Son trait est foncé, cependant, sa mine s’use vite sur le support, à cause de sa tendreté. Cette mine a la particularité d’être difficile à gommer. Les adeptes de la mine B utilisent généralement une gomme mie de pain, plus efficace que la gomme classique.

Les crayons à mine grasse vont de B à 10B, considérant que 10B représente la pointe la plus grasse.

Si vous n’êtes pas sûr de vous, il peut être judicieux de préférer une mine 2H pour esquisser un premier croquis qu’il sera possible de retoucher à la gomme blanche, avant de repasser dessus avec votre mine B.

La mine H comme Hard

Elle est à l’opposé une pointe dure et sèche qui s’use moins vite que la mine B, mais produit un trait moins dense, dans les nuances de gris. Une gomme classique est suffisamment efficace pour faire disparaître le tracé.

Les crayons à mine dure vont de H à 10H, H10 représentant la pointe la plus sèche.

La mine HB

Elle est la plus connue, celle que nous utilisons partout, à l’école, puis dans notre vie quotidienne. Sa dureté est moyenne et son trait d’un gris très foncé.

La mine FP comme Fine Point

Elle constitue l’intermédiaire entre la mine HB et la mine H.

Le choix de la mine est vraiment personnel. Si vous êtes débutant, essayez différents types de mines pour voir ce qui convient le mieux à votre style et à vos envies. La mine B est très prisée pour le dessin, car sa pointe tendre permet de moduler l’épaisseur et l’intensité des tracés selon l’inclinaison de votre crayon et la pression que vous lui faites subir. Si vous choisissez cette option, n’oubliez pas de vous acheter une gomme mie de pain.

Le fusain

Le fusain est un outil incontournable pour les dessinateurs. Le fusain est un arbuste dont on carbonise les branches pour obtenir des bâtons de fusain. Il se tient à pleine main et demeure toujours très salissant. Si vous envisagez de dessiner avec des enfants, passez votre chemin et choisissez plutôt le crayon !

Malgré cet inconvénient, le fusain est très populaire, car il permet des compositions variées magnifiques. Avec sa grosse mine, vous pouvez dessiner de vastes aplats et ébaucher des formes aux traits grossiers.

En inclinant votre main, vous nuancez les épaisseurs du trait. Vous pouvez donc facilement obtenir un tracé très noir épais, mais aussi fin. 

Le fusain existe tout de même sous forme de crayon, peut-être plus pratique, mais moins authentique.

Le travail des jeux de lumière avec le fusain est passionnant et sans limite. Vous pouvez d’ailleurs utiliser une gomme spéciale pour le fusain pour effacer certaines parties pour les éclaircir, et même une craie blanche, destinée à illuminer la composition.

Ne vous laissez pas tenter par les retouches au doigt pour estomper les traits, cela se termine généralement par un rendu flou et sans relief.

Une fois votre œuvre achevée, vous devez passer un produit destiné à fixer le trait sur le support, si vous voulez que votre tableau perdure.

Laisser un commentaire