Exposition digitale pour les étudiants de l’école supérieure nîmoise des Beaux-Arts

exposition-nimes-beaux-arts

Covid-19 oblige, beaucoup de festivals et de performances culturelles se font désormais en ligne. Les étudiants en fin de cycle des Beaux-Arts de l’école supérieure de Nîmes ont eux aussi dû se servir de l’outil digital pour présenter leurs œuvres. C’était en juin, dans le cadre de la soutenance pour l’obtention de leur diplôme de fin de formation.

Une exposition en ligne de bout en bout

C’est à Sébastien Pons, commissaire d’exposition et artiste plasticien, qu’a été confié le projet d’exposition des différentes œuvres des impétrants. Ladite exposition a été dénommée « Fait » et est à retrouver entièrement en ligne, sur le site esba-nimes.fr. Vous l’aurez compris, il s’agit d’une exposition révolutionnaire qui se différencie des expositions traditionnellement présentées par l’école.

L’exposition « Fait » est une première. Pas la première exposition jamais présentée par l’école, mais bien la première qui se passe de façon entièrement digitale. La crise sanitaire a modifié bien de chronogrammes et mis à mal beaucoup de projets. Dans ce contexte de confinement, l’École supérieure des Beaux-Arts de Nîmes n’a pas manqué de se mettre au pas. C’est ainsi qu’est née l’idée d’organiser une exposition qui s’est déroulée totalement en ligne. 

Ils étaient une vingtaine d’étudiants à aspirer au diplôme sanctionnant la fin de leur parcours à l’École supérieure des Beaux-Arts de Nîmes. Il s’agit de Salomé Angel, Jingyue Zhang, Chenhao Li, Charlène Carmona, Sara Bernasconi, Antoine Bondu, Camille Castillon, Marick Bosschem, Flora Bongiovanni, Clara Nebinger, Olivia Bonnafoux, Édouard Paris, Geoffrey Chautard, Thibault Imbert, Arnaud Guy, Cécile Cantabella et Fanny Hugot-Conte. Chacun des diplômés, usant de sa technique, et fort de son inspiration artistique, a proposé une œuvre unique. Ce sont ces créations rassemblées qui ont été exposées. 

L’exposition « Fait » s’inscrit dans la tradition qui veut que les étudiants en fin de formation achèvent leur cycle par une exposition d’œuvres qu’ils ont réalisées eux-mêmes. C’est aussi l’occasion pour les jeunes diplômés de prendre leur envol et de faire leur entrée officielle dans le cercle des professionnels des Beaux-Arts.

Le commissaire d’exposition n’a pas manqué de le souligner, « Fait » est l’occasion de rappeler le rôle fondamental de l’artiste, celui de réaliser des œuvres. L’une et l’autre des créations exposées, en plus d’ouvrir les portes du monde professionnel aux jeunes diplômés, sont des questionnements et une invitation pressante au voyage. Invitation à s’associer et à se mettre ensemble aussi. C’est ce qu’a laissé entendre Sébastien Pons, l’artiste aux nombreuses expositions, et dont les œuvres sont exposées dans quelques grands musées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.