Le Blox, découverte d’un bâtiment hors du commun sur le port de Copenhague

Le Blox à Copenhague

Réalisé par l’OMA (Office for Metropolitan Architecture) pour le Centre danois d’architecture, Blox est un édifice multifonctions qui permettra de redynamiser une zone délaissée du port de la capitale du Danemark. Découverte de ce curieux bâtiment à l’architecture décalée.

Depuis son ouverture en Mai 2018, il faut avouer que le Blox fait beaucoup parler de lui. Posé dans la partie sud du port de Copenhague, le bâtiment tout en verre enveloppe la rue qui longe les quais. Ses façades transparentes lui donnent une certaine légèreté. Son nom, « Blox », provient de sa ressemblance avec certains jeux d’assemblages qui font fureur chez les plus jeunes. Pour ce qui est de sa teinte vert bouteille qui recouvre une partie des parois vitrées, elle fait écho aux reflets des eaux portuaires et aux nombreuses coupoles de cuivre oxydé qui parsèment l’horizon urbain de cette ville qui séduit de plus en plus de touristes.

Après 4 ans de travaux, l’édifice de près de 28 000 m² est le premier, au Danemark, à porter la signature de la célèbre agence OMA, cofondée par le néerlandais Rem Koolhaas. Construit sous la direction d’Ellen van Loon, partenaire de l’agence. Son imbrication de blocs fait comme un écho à sa programmation, fondée sur une grande mixité fonctionnelle. Outre le Centre danois d’architecture qui occupe 5 500 m² d’espaces d’expositions, mais aussi de bureaux, le bâtiment regroupe les incontournables (boutique, restaurant, cafés) de tout équipement culturel, une salle de remise en forme, un espace de jeux en plein-air, des parkings en sous-sols et enfin, aménagés dans les deux derniers étages, 22 appartements avec terrasses. Surtout, 7 000 m² sont occupés par les bureaux du Blox Hub, une plateforme regroupant 150 entreprises issues du domaine de l’architecture, du design, de l’urbanisme et dédiée à l’innovation urbaine. Un formidable incubateur de talents !

Un quartier en pleine transformation

De friche plus ou moins insalubre, cette ancienne zone industrielle s’est muée, en une quinzaine d’années, en pôle de loisirs et de culture plébiscité par les habitants, qui se baignent allègrement dans ses eaux dépolluées. Sont sortis de terre, de part et d’autre du canal, l’extension de la splendide Bibliothèque nationale (1999, conçue par Schmidt Hammer Lassen), l’Opéra (2005, Henning Larsen), le Théâtre national (2008, Lundgaard et Tranberg).

Laisser un commentaire