Copenhague est reconnu comme étant la capitale mondiale de l’architecture

Copenhague est saluée pour sa beauté et sa richesse culturelle. Depuis plus de deux siècles, elle attise l’imagination et la créativité des architectes. Elle abrite notamment beaucoup de projets audacieux. À ce titre, l’Union Internationale des Architectes (UIA) et l’UNESCO lui ont décerné le titre de « Capitale mondiale de l’architecture »

Une distinction bien méritée

C’est avec enthousiasme que Copenhague assume son titre de Capitale mondiale de l’architecture. Valable pour trois ans, cette distinction honorifique est bien méritée. En effet, la ville lauréate est le bastion des œuvres architecturales futuristes. Au fil des années, elle a accueilli plusieurs projets ingénieux. Parmi eux, on retrouve le nouvel édifice du Musée maritime du Danemark.

Situé à Elseneur, il est doté d’une configuration souterraine qui s’articule autour d’un dock inoccupé. À 48 km de lui se situe le BLOX, l’un des bâtiments les plus impressionnants du pays. Inauguré en 2018, cet édifice ressemble à un empilement de cubes Lego. On y retrouve le Centre d’architecture danois (DAC), des bureaux, des résidences, une salle de sport et un restaurant.

Plusieurs enjeux à prendre en compte

À Copenhague, l’architecture a connu plusieurs phases d’évolution. Au XIXe siècle, elle était au service des idées philosophiques et politiques. Il faut attendre la fin du XXe siècle pour que ses œuvres se focalisent davantage sur l’humain. Dès lors, la capitale danoise a accueilli les premières rues piétonnes du continent européen. Elle a également commencé à promouvoir l’usage des vélos. Malgré ces changements, elle ne répond pas encore à tous les enjeux de notre époque.

Copenhague se heurte, par exemple, à la pénurie de place et aux problématiques environnementales. En collaboration avec plusieurs architectes, elle exploite donc de nouvelles pistes de solutions. À cet effet, la ville combine sur certains de ces sites des commodités habituellement séparées. Afin d’éviter un déluge semblable à celui de 2011, elle a aussi aménagé des bassins et espaces verts dotés d’une grande capacité d’absorption.

Partagez votre amour
Cédric G.
Cédric G.

Rédacteur en chef de Fondarch.lu, je suis passionné par l'architecture, l'art, le design, la déco et les voyages.

Articles: 701

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.