Possible démantèlement du cabinet genevois d’arts plastiques

musée arts graphiques genève

La présente exposition de la promenade des pins pourrait être la dernière. Ce lieu qui a été restauré à grands frais pourrait être abandonné pour cause de démantèlement probable du cabinet en charge de sa gestion.

Historique du cabinet

Le cabinet des arts graphiques est installé à la promenade des pins dans le même bâtiment que la bibliothèque d’art et d’archéologie. Si la bibliothèque n’a plus de directeur, la situation n’est pas plus reluisante dans le cabinet. Ce dernier est un regroupement du cabinet d’estampes et de celui des dessins

Une association qui a été faite à la fin du mandat de Casar Menz à l’époque, directeur des musées d’art et d’histoire. Le premier cabinet qui avait réussi à s’imposer financièrement au fil du temps n’a jamais obtenu son indépendance. Il est le premier à pâtir de cette fusion catastrophique qui le relègue à un rang de simple département qui dépend de la direction des musées.

Le cabinet, souffrant de problèmes de gestion, s’est progressivement racorni, notamment avec un de ses anciens directeurs qui avait du mal à s’entendre avec ses collaborateurs. Ce cabinet est riche d’une collection de 375 000 œuvres d’arts répartis en dessins, pastels, multiples et estampes. Il est reconnu pour avoir l’une des plus importantes collections d’œuvres européennes sur papier

Parmi ces collections se trouvent les plus grands fonds de dessins, d’estampes, d’affiches et de carnets de croquis du célèbre Ferdinand Holer. Dans ce patrimoine figure également la plus grande collection mondiale des œuvres de Jean Étienne Liotard et des œuvres d’autres personnages aussi célèbres.

Cette importante collection est l’une des plus grandes du monde francophone, et malgré cette richesse, le cabinet est astreint à deux expositions annuelles. Une limitation qui ne trouve aucune justification, étant donné que l’organisation ne coûte pas grand-chose. En effet, malgré la présence permanente d’équipes techniques pour faire le travail, le cabinet préfère passer par le service des prestataires extérieurs. Une situation qui cause des conflits, vu que l’équipe technique se retrouve désœuvrée.

Probable démantèlement du cabinet

Eu égard à tous ces constats, le cabinet pourrait bien être démantelé prochainement. L’exposition actuelle, qui a pour thème « l’eau forte est à la mode », pourrait être la dernière. Si cette décision est sûre, elle n’est pas encore officielle

Pressentant la catastrophe, deux anciens directeurs avaient émis des lettres à l’endroit de la municipalité, afin que des mesures soient prises pour éviter le désastre. Il faut préciser que ces lettres qui sont restées sans réponse.

Laisser un commentaire