Quel vernis utiliser pour une peinture à l’huile ?

vernis peinture huile

Si vous vous lancez dans la peinture à l’huile, vous devez comprendre l’utilité de vernir votre œuvre terminée. Sans cette ultime étape, elle ne sera pas « fixée » et vous la condamnez à se détériorer très vite. Voilà comment y remédier.

Quelle est l’utilité du vernis ?

Le vernis est un liquide transparent qui n’affecte pas les couleurs de votre tableau. Il est composé de :

  • Liant : huile, résine, gomme…
  • Solvant : alcool, essence…
  • Diluant optionnel.

Le vernis magnifie la finition de votre œuvre et la protège. L’air ambiant n’est pas pur et véhicule des particules qui altèrent la peinture à l’huile : poussières, humidité, graisses, fumées diverses dont la cigarette…

Le vernis agit comme un bouclier et barre la route de ces particules nocives. Il apporte aussi un effet unificateur de la peinture, tout en intensifiant ses coloris.

En l’absence de vernis, les couleurs pâlissent, ou au contraire s’assombrissent, la pâte sèche et les craquelures apparaissent.

Choisir entre un vernis mat, brillant ou satiné est une question de goût. Cela dépend également de l’endroit où vous allez exposer votre tableau, vous devez tenir compte des reflets de la lumière naturelle ou artificielle.

Précautions indispensables !

Le vernis définitif ne doit s’appliquer que lorsque la peinture est définitivement sèche, c’est-à-dire plusieurs mois après, lorsque les pigments se sont figés. On observe pour commencer le durcissement en surface, avant qu’il n’atteigne les couches inférieures.

Il faut distinguer le vernis provisoire que vous pouvez utiliser quelques jours après avoir terminé votre toile. Il protège et uniformise l’œuvre. Le vernis définitif ne se pose que plusieurs mois après, voire un an plus tard, afin de ne prendre aucun risque qu’il craquèle.

Lorsque vous posez le vernis final, nettoyez la surface de votre toile pour qu’il n’y ait pas de poussières qui soit fixées dans le vernis.

Utilisez le vernis à température ambiante, et avec des pinceaux qui lui sont dédiés.

Comment applique le vernis sur la peinture à l’huile ?

Vous choisissez votre outil pour vernis en fonction de la taille de votre toile : rouleau, spray, pinceau… Le vernis en spray est plus cher, mais plus facile à poser.

Attention de bien mettre votre toile à l’horizontale. Il vaut mieux passer plusieurs fines couches, qu’une seule couche épaisse. Entre chaque couche, attendez que la précédente soit bien sèche.

Croisez les tracés de votre pinceau ou rouleau : en alternant les passages horizontaux et verticaux, veillez à ce que votre couche de vernis soit homogène.

Le vernissage à la verticale ne s’effectue qu’avec le vernis en spray.

Un conseil, ne vous arrêtez jamais au milieu de votre vernissage, sinon, vous aurez toutes les peines du monde à concevoir un vernis homogène. Si votre vernis sèche dans son flacon en cours de pose car vous avez de grandes surfaces à traiter, diluez-le afin qu’il conserve la même consistance pendant tout le processus.

La règle absolue pour un bon rendu est d’obtenir des couches fines et parfaitement homogènes. Évitez par exemple de vernis dans un milieu où l’air est trop humide car il ne pourra pas adhérer correctement à la toile. Vous allez vous retrouver avec des inégalités, avec des parties où la couche est trop fine, voire absente, et d’autres au contraire trop chargées, qui risquent de dégouliner.

Dans tous les cas, l’aspect de votre toile ne sera pas optimal.

Un vernis doit pouvoir s’enlever, mais ce n’est pas toujours le cas et, de plus, ce n’est jamais souhaitable. Il faut donc vous appliquer dès le départ.

À vous de jouer et rappelez-vous que cette étape est obligatoire si vous souhaitez que vos toiles perdurent.

Laisser un commentaire