SCENOCOSME, les expositions en cours et à venir

scenocosme

Bonjour, toute l’équipe de fondarch.lu vous faire suivre le communiqué de presse de SCENOCOSME, qui, malgré la crise sanitaire, continue de réaliser des expositions à travers le monde.

Certains lieux d’expositions ouvrent enfin et certaines de œuvres interactives de SCENOCOSME sont de nouveau accessibles au public au ZKM – Center for Art and Media Karlsruhe (Allemagne), au Centre culturel Pauline-Julien (Canada) et au Musée de Millau et des Grands Causses (France)

Nous espérons que nos futurs projets d’exposition pourront également bien se réaliser cet automne au MUDAC – Musée de design et d’arts contemporains (Lausanne), au Centre culturel Maison folie le Colysée (Lambersart) pour Nuit Blanche Paris à La Commanderie (Saint-Quentin-en-Yvelines) et pour la Nuit de la création (La Motte-Servolex)

Prochaines expositions

  • MUDAC – Musée de design et d’arts contemporains – Lausanne (Switzerland)

     Curator : Claire Favre Maxwell

     03/10/2020 – 04/10/2020

  • Centre culturel / Maison folie le Colysée – Lambersart (Fr)

   Curator : Céline Bourbiaux

   12/09/2020 – 29/11/2020

  • Scènes urbaines : Novaciéries – Saint-Chamond (Fr)

   05/09/2020 – 05/11/2020

  • Nuit Blanche Paris / La Commanderie – Saint-Quentin-en-Yvelines (Fr)

   Curator : Ophélie Petit

   03/10/2020 – 03/10/2020

  • Nuit de la création – La Motte-Servolex (Fr)

   Curator : Eve Poinsard

   03/10/2020 – 03/10/2020

Expositions en cours

  • ZKM – Center for Art and Media Karlsruhe – Karlsruhe (Germany)

  « Writing the History of the Future »

  Curator : Peter Weibel & Margit Rosen

  jusqu’au 28/03/2021

  • Centre culturel Pauline-Julien – Trois-Rivières (Canada)

  prolongation jusqu’au 13/09/2020

  • Musée de Millau et des Grands Causses – Millau (Fr)

  « Héros de pierre »

   prolongation jusqu’au 01/11/2020

EXPOSITIONS

Synergies

Synergies est une œuvre d’art numérique interactive, collective et performative qui aborde de manière inédite le mapping vidéo.

Cette installation propose au public de construire des mises en scènes constituées de relations improbables entre des personnes, des situations et des objets. Des mécaniques imaginaires s’animent ainsi sur une surface de projection en produisant une grande fresque interactive. Le logiciel de l’œuvre permet de créer en temps réel des mises en scènes narratives infinies en manipulant de nombreux “éléments vidéo“ et “éléments images“. Chaque expérience de l’œuvre permet de raconter une histoire toujours différente. Cette œuvre interactive s’inspire du théâtre d’ombres, du cinéma de George Méliès et fait référence aux machines de Goldberg, qui réalisent une tâche simple d’une manière délibérément complexe. Les actions/réactions en chaîne éphémères évoluent ici avec les propositions des publics in-situ. Tel un écosystème, les différents éléments sont interdépendants et produisent ensemble une énergie virtuelle commune.

  • Nuit Blanche Paris / La Commanderie – Saint-Quentin-en-Yvelines (Fr)

   Curator : Ophélie Petit

   03/10/2020 – 03/10/2020

  • Nuit de la création – La Motte-Servolex (Fr)

   Curator : Eve Poinsard

   03/10/2020 – 03/10/2020

Akousmaflore

Végétaux musicaux sensibles et interactifs

Akousmaflore est une installation interactive, un jardin suspendu composé de véritables plantes musicales réactives à nos frôlements. Chaque plante s’éveille au moindre contact électrostatique humain par un langage, un caractère sonore. Lorsque les spectateurs les caressent ou les effleurent, celles-ci se mettent à chanter.

À travers leurs créations, les artistes Scenocosme travaillent sur des hybridations possibles entre végétal et technologie numérique. Les plantes sont ici des capteurs naturels et vivants, sensibles à des flux énergétiques divers. En mêlant réalité et imaginaire, ils animent ce qui échappe à notre perception et proposent une expérience sensorielle qui questionne nos relations énergétiques avec les êtres-vivants.

  • Centre culturel Pauline-Julien – Trois-Rivières (Canada)

prolongation jusqu’au 13/09/2020

  • ZKM – Center for Art and Media Karlsruhe – Karlsruhe (Germany)

  « Writing the History of the Future »

  Curator : Peter Weibel & Margit Rosen

Pulsations

Posez votre oreille contre l’arbre. Pulsations est une installation sonore au coeur d’un arbre.

Les spectateurs peuvent l’entendre et la ressentir corporellement lorsque qu’ils sont en contact avec le tronc de l’arbre. De par ses racines et sa cime, l’arbre est une forme de trait d’union entre la terre et le ciel. Pour Jean-Jacques Rousseau, le vent permet à l’arbre de faire circuler la sève, il est le cœur externe du végétal.

L’arbre est aussi le symbole du corps, tant par son enveloppe que par sa chair. L’écorce est la peau de l’arbre comme celle du corps, en tant que surface d’apparence, à la fois protectrice et fragile. Parcourir ses empreintes sinueuses c’est explorer son ressenti intérieur, son intimité, en tant que miroir de notre propre corps. Le spectateur entend et ressent ce son vibratoire lorsqu’il plaque son oreille ou son corps contre le tronc. Tout le corps de l’arbre entre ici en résonance. Cette respiration en forme de battement de cœur propose une relation sensible, organique et apaisante.

  • Rijeka 2020 European Capital of Culture – Rijeka (Croatia)

(sept – oct – nov 2020) (en attente de confirmation de transport possible)

  • Maison folie le Colysée / centre culturel – Lambersart (Fr)

Curator : Céline Bourbiaux

12/09/2020 – 29/11/2020

Echos

Les reliefs du temps gravés par les cernes de ce bois sont parcourus par une tête de lecture qui dévoile ses rythmiques sonores.

  • Maison folie le Colysée / centre culturel – Lambersart (Fr)

 Curator : Céline Bourbiaux 

12/09/2020 – 29/11/2020

Contaminations

« Contaminations » est une série de photos et d’objets réalisés pendant la crise du Covid-19.

L’épine nous est apparue comme un symbole fort de ces nouvelles distances physiques et sociales nées et vécues au cours cette période d’isolement. Aussi piquantes que subites, ces distances nous affectent profondément en transformant notre rapport aux autres et au monde. L’épine est une projection mentale sur la perception de nos propres corps, marqués par la crainte, la souffrance et la recherche d’une protection.

Iris

“Iris“ est une œuvre interactive visuelle et sonore qui se révèle et se modifie avec le regard.

L’oeuvre se transforme toujours différemment en fonction du spectateur, du mouvement et de l’intensité de son regard.

L’oeil est ici le moteur de l’œuvre.

Rencontres imaginaires

Dans l’espace d’interaction, le spectateur se trouve face à un écran miroir. Celui-ci reflète son corps, son visage. Son reflet attire progressivement des mains et des visages virtuels qui tentent de le toucher, de le caresser, de le fuir, de l’attraper, de le surprendre… autant de comportements qui interrogent les relations que nous avons à l’autre. Les mains et les visages perçoivent la présence et se déplacent le long du visage du spectateur. Lorsque ce dernier sort du cadre, ils disparaissent. Les mains et les visages réapparaîtront avec des comportements différents lorsqu’une nouvelle personne se présentera.

Distances

Dans cette installation, 2 personnes dans 2 espaces physiques séparés sont filmées en temps réel par 2 dispositifs. Elles sont invitées à nouer contact virtuellement au sein d’une même image les regroupant ensemble, face à face. Le tête-à-tête proposé par le logiciel de l’œuvre s’évertue à réduire sans arrêt et au minimum la distance proxémique entre les 2 êtres. Les images de leurs visages, de leurs mains s’attirent, se repoussent, créant des jeux de rencontres éphémères singuliers avec l’autre.

Exister

Otto Ecce est le nom du personnage interactif de l’œuvre.

Otto Ecce est un avatar enfermé dans le cadre de son image. Il souhaite se faire prendre en photo pour exister sur les réseaux sociaux, et ainsi sortir de sa condition.

Dans l’espace public, cette œuvre interactive observe les gens et cherche à créer un lien entre un personnage fictif et les passants. Les interactions avec les visiteurs permettent de lui donner une existence, une reconnaissance. Le personnage invite les passants à le prendre en photo afin de la publier sur son mur Facebook “Otto Ecce“ ou sur leurs propres murs, ou sur d’autres réseaux sociaux. Il semble ainsi gagner progressivement une reconnaissance sociale, bien qu’illusoire qui dépasse son cadre de vie originel. Otto Ecce devient aussi un ami fictif en commun de personnes qui ne se connaissent pas.  

Matières sensibles

Matières sensibles est une série de sculptures réalisées à partir de feuilles de placage de bois très fines et délicates. Ces feuilles de bois possèdent des zones tactiles sonores distinctes qui suivent les veines naturelles du bois. Nos recherches nous ont permis de développer un processus artistique et technique invisible et délicat. Ce travail minutieux nous donne ainsi la possibilité de composer une partition sonore sensible qui se révèle au contact des différents dessins du bois. Nous avons inventé ce procédé de Bio hacking que nous nommons « marqueterie interactive ». Nos sculptures de bois produisent des sons lorsque que les spectateurs les frôlent. Elles frémissent, ronronnent, crissent… émettent des timbres sonores variés. Nous utilisons ici les sons pour stimuler un comportement gestuel et haptique. Ces sculptures ont ainsi été conçues sous la forme d’instruments qui révèlent au toucher différentes sonorités. Selon les sculptures, la relation peut être sonore ou à la fois visuelle et sonore.

  • Maison folie le Colysée / centre culturel – Lambersart (Fr)

Curator : Céline Bourbiaux

12/09/2020 – 29/11/2020

Phonofolium

Phonofolium est une œuvre interactive présentant un arbuste qui réagit au moindre contact électrostatique humain par un langage, un caractère sonore. Lorsque les spectateurs caressent ou effleurent l’arbuste, celui-ci se met à chanter.

À travers leurs créations, les artistes Scenocosme travaillent sur des hybridations possibles entre végétal et technologie numérique. Les plantes sont des capteurs naturels et vivants, sensibles à des flux énergétiques divers qu’ils proviennent de nos corps ou de l’environnement où elles sont exposées. En mêlant réalité et imaginaire, les artistes proposent une expérience sensorielle qui questionne nos relations énergétiques invisibles avec les êtres-vivants.

  • Scènes urbaines : Novaciéries – Saint-Chamond (Fr)

05/09/2020 – 05/11/2020

Métamorphy

Métamorphy est une installation interactive, visuelle et sonore qui invite les spectateurs à interagir avec un voile tendu, élastique. Il est une forme de peau symbolique et l’interface tactile d’un rêve palpable : l’exploration de ses différentes couches en profondeur révèle l’intimité d’un univers imaginaire. Les matières visuelles et sonores évoluent en fonction de l’emplacement comme de la profondeur de l’appui. Elles évoquent des univers profonds, organiques et méditatifs, et se superposent au reflet du spectateur visible dans le miroir.

  • Centre culturel Pauline-Julien – Trois-Rivières (Canada)

jusqu’au 13/09/2020

Sonolithique

Cette œuvre interactive visuelle et sonore est inspirée du lithophone : un des instruments de musique les plus anciens de l’humanité.

Les spectateurs peuvent frotter chacune des pierres afin d’en explorer la résonance. Les différentes vibrations sont augmentées d’une relation visuelle et sonore. Les visuels cymatiques sont issus des formes d’ondes visibles dans les éléments liquides.

Sonolithique propose une rencontre sensorielle et symbolique avec la matière minérale.

Une version de cette œuvre est exposée au Vietnam au Dak Nong Cultural Museum.

  • Musée de Millau et des Grands Causses – Millau (Fr)

  « Héros de pierre »

  jusqu’au 01/11/2020

Cyclic – Installation interactive immersive, visuelle et sonore

Cyclic est une œuvre interactive visuelle et sonore qui rassemble les individus. Dans cette œuvre, les spectateurs sont invités à s’asseoir ensemble et vivre à plusieurs une expérience artistique immersive. Cette interface d’échanges et de connexions physiques se vit comme un système organique, nourri par l’énergie de tous.

  • MUDAC – Musée de design et d’arts contemporains – Lausanne (Switzerland)

Curator : Claire Favre Maxwell

03/10/2020 – 04/10/2020

SCENOCOSME : PRESENTATION

Le couple d’artistes Scenocosme réunit Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt.

Leurs créations singulières prennent forme à travers diverses expressions : installations interactives, art plastique, art numérique, art sonore, performances collectives etc… En distillant la technologie numérique, ils en font ressortir des essences de rêve et de poésie, ils en utilisent ainsi la partie vivante, sensible voire fragile. Artistes plasticiens, ils détournent diverses technologies pour créer des oeuvres d’art contemporaines. Ils développent la notion d’interactivité, par laquelle l’œuvre existe et évolue grâce aux relations corporelles et sociales des spectateurs. Ils réalisent d’étonnantes hybridations entre technologies et éléments vivants ou naturels (végétaux, humains, eau, bois, pierres…). La plupart de leurs œuvres interactives perçoivent diverses relations invisibles entre les corps et l’environnement. Ils rendent sensibles les variations énergétiques infimes des êtres-vivants en proposant des mises en scène interactives où les spectateurs partagent des expériences sensorielles extraordinaires.

Leurs œuvres sont présentées dans de nombreux musées, centres d’art contemporain et festivals d’art numérique dans le monde. Leurs installations artistiques ont notamment été exposées au ZKM Centre for Art and Media Karlsruhe (Allemagne), au Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse (Canada), au Daejeon Museum of Art (Corée), au National Centre for Contemporary Arts (Moscou) , au Contemporary Art Museum Raleigh (USA), au Bòlit Centre d’Art Contemporani (Girona); dans de nombreuses biennales et festivals internationaux : Art Center Nabi / INDAF (Séoul), Biennial International Experimenta (Australie), Futuresonic (UK), BIACS3 Biennial International of Contemporary Art (Seville), NAMOC National Art Museum of China / TransLife Triennial of Media Art (Pékin), WRO (Pologne), FILE (São-Paulo), ISEA International Symposium on Electronic Art (2009 Belfast, 2011 Istanbul, 2012 Albuquerque, 2013 Sydney), EXIT, VIA, Lille3000, Ososphere, Scopitone, Seconde nature (France)… lors d’événements importants : Exposition universelle (Shanghai), Nuits Blanches (Toronto, Halifax, Singapour, Bruxelles, Brighton, Amiens, Segovia, Bucarest), Fête des lumières (Lyon)… ainsi que dans plusieurs centres d’art : MONA (Australie), MUDAC, Fondation Claude Verdan (Lausanne), Musée Ianchelevici (Belgique), Kibla (Slovénie), Banff Centre (Canada), la Villa Romana (Florence), Utsikten Kunstsenter (Norvège), Watermans (UK), Centre des arts d’Enghien-les-Bains, La Gaîté Lyrique (Paris) etc.

Laisser un commentaire