Appel à projets international pour la Biennale de Séoul 2021

lotte-world-tower seoul

Créée en 2017, la Biennale de Séoul est le point d’ancrage entre l’architecture et l’urbanisme. Qualifiée à juste titre de laboratoire des villes du monde, elle propose au public une plateforme entière dédiée à l’échange et à la découverte de l’évolution des grandes villes et métropoles.

Sa troisième édition, qui a pour directeur général Dominique Perrault, consistera à lancer des pistes de réflexion sur la ville du futur, ce, à travers des expositions et des échanges. Cette rencontre permettra de situer les villes comme des espaces privilégiés ainsi que le rôle de l’architecture et de l’urbanisme dans l’atteinte des objectifs.

La Biennale de Séoul 2021

Dénommées Crossroads, les cinq figures thématiques qui constituent cette Biennale auront pour but la promotion de la croissance urbaine plus citoyenne. Dans cette optique, un appel à projets international est lancé en vue de répertorier les œuvres à présenter à la Biennale. Les travaux retenus seront exposés dans une centaine de villes dans le monde entier.

Selon les termes de référence de l’appel, il n’y a pas de limite aux projets qui seront sélectionnés selon leur pertinence. Les soumissions doivent prendre en compte et mettre en relation l’une des cinq figures thématiques ou Crossroads de la rencontre. 

Il y a la Crossroad sur l’urbanisme qui va analyser la stratégie d’augmentation de la densité de la ville en limitant l’étalement des zones urbaines. La Crossroad de l’architecture analysera l’environnement pour un développement durable. Elle s’intéressera aux constructions ou destructions et proposera des mesures pour optimiser l’existant. 

La Crossroad 3 portera sur le design digital ou craft. La 4e thématique concerne le paysage naturel ou artificiel. Il s’agit ici de voir la nature comme pierre angulaire de la construction. Cette ligne soulignera l’harmonie entre l’environnement naturel et le bâti.

La dernière ligne concerne la ville à proprement dite. Il s’agit de déterminer les capacités de l’urbanisme et de l’architecture à modifier ou accueillir les différents risques liés au monde contemporain.

Dans le cadre de la Biennale, ces projets seront réalisés sous réserve de leur faisabilité technique et financière. Dans un souci de diversité, la candidature est ouverte à tous les professionnels ou non du bâti. Peuvent y participer, architectes, urbanistes, et tous les acteurs de la création des villes et métropoles. Les participants peuvent postuler à titre individuel ou en équipe pluridisciplinaire

Le projet d’ordre pratique devra s’appliquer à une ville pour être recevable, quelles que soient la taille et la situation de la ville. Dans sa forme, la soumission devra surtout tenir dans les limites du budget alloué.

Voir notre article sur le magnifique Dongdaemun Design Plaza situé à Séoul de l’architecte Zaha Hadid.

Laisser un commentaire