Michele De Lucchi, sa vie et son oeuvre

Michele De Lucchi

Michele De Lucchi (né à Ferrare, le 8 novembre 1951) est un designer, architecte et universitaire italien.

Biographie de Michele De Lucchi

Sa carrière a commencé après avoir obtenu son diplôme d’architecture à Florence : devenu assistant au cours de Design d’Adolfo Natalini à l’Université d’Architecture de la ville toscane, il est entré en contact avec le design radical et a fondé le groupe Cavart, inspiré par ces principes. Les années suivantes, il se rend à Milan, où il rencontre en 1979 Ettore Sottsass, qui suivra dans le groupe Memphis, et en 1980 il crée sa propre entreprise. Dans les mêmes années, il a établi des relations avec Centrokappa et Alchimia. Mais c’est la relation avec Sottsass qui l’initie aux environnements les plus importants du design industriel italien : au cours de la décennie suivante, il collabore avec Olivetti, pour qui il conçoit le mobilier de la marque Synthesis, puis prend la direction du bureau de design de la maison mère, fonction qu’il conserve jusqu’en 2002 et qui le conduit à signer la conception de nombreux ordinateurs et articles de bureau, domaine dans lequel il prête également ses projets à Compaq, Philips, Siemens, Vitra.

La fin des années 80 a été un moment en or pour la carrière de De Lucchi : en 1989, il a remporté la conception des succursales de la Deutsche Bank et a reçu pour la première fois le Compasso d’Oro. Il a reçu le prix pour la lampe Tolomeo, conçue en 1987 pour Artemide. Un an plus tôt, il travaillait pour l’entreprise de meubles Malobbia de Thiene dans le design d’ameublement pour la maison. Dans les années qui ont suivi, il est revenu au design en Allemagne, par exemple en dessinant l’intérieur des guichets de la Deutsche Bahn, et dans les banques, par exemple pour Banco Portugues do Atlantico et pour la Poste italienne. Mais son domaine principal reste l’aménagement intérieur de bureaux : outre Olivetti, De Lucchi travaille pour Enel, Piaggio, Telecom Italia, Hera et, de retour dans le monde bancaire, pour Intesa Sanpaolo, qui commande également les cartes de crédit et la préparation de la Gallerie d’Italia à Piazza della Scala.

Entre-temps, en 1990, il fonde Produzione Privata, une marque dédiée à la production d’objets sans clients, puis il monte des expositions – par exemple à la Scuderie del Quirinale – et repense les espaces et bibliothèques des musées : il est responsable du Palazzo delle Esposizioni à Rome, de la restauration du Design Museum à la Triennale de Milan, des bibliothèques San Giorgio à Poggiale (Bologne) et Lodi et de la Fondazione Cini à Venise. En 2001, il remporte à nouveau le Compasso d’oro : cette fois, c’est l’imprimante Artjet 10 d’Olivetti, entreprise que De Lucchi quitte l’année suivante. La même année, 2002 a commencé à enseigner : d’abord à l’IUAV de Venise, où il est devenu professeur titulaire en 2004, puis, depuis 2008, à l’Ecole Polytechnique de Milan. En 2005, il a également commencé une intense activité en Géorgie : d’abord en s’occupant du réaménagement du quartier de Rykhe à Tbilissi, puis en travaillant sur les projets du Ministère de l’Intérieur et du Peace Bridge dans la capitale géorgienne et du Palace of Justice et de l’hôtel Medea à Batumi. A la suite de ces travaux et pour sa contribution au pays caucasien, le Président Saakashvili lui a décerné la citoyenneté géorgienne à titre honorifique. En 2009, il est retourné dans le cadre muséal, en tant que conservateur du Neues Museum de Berlin.

Depuis décembre 2017, Michele de Lucchi est le nouveau rédacteur en chef du magazine Domus, inaugurant ainsi un nouveau cycle qui verra la direction du célèbre magazine d’architecture et de design, dix architectes italiens importants pour une période de dix ans, dont chacun est chargé de la direction de dix numéros jusqu’en 2028 pour célébrer les 100 ans de l’activité du magazine. Le lien entre l’architecte de Ferrare et la revue fondée par Giò Ponti en 1928 remonte à son époque universitaire : aujourd’hui sous sa direction, Domus se concentrera sur différentes disciplines, combinant le design, l’architecture et l’art contemporain avec l’anthropologie, l’économie et la philosophie, à travers une recherche sur le sens et la valeur des choses et la relation entre  » homme et objet « .

Le projet sera entièrement coordonné par Walter Mariotti, directeur de la rédaction de Domus.

Quelques-unes de ses œuvres

Michele De Lucchi est connu pour ses nombreux objets de design industriel, dont les plus célèbres sont :

  • La cafefière Pulcina
  • La lampe Tolomeo pour Artemide (entreprise) (1986) (Premio Compasso d’oro 1989) avec la collaboration de Giancarlo Fassina.
  • Lampe LED Castore per Artemide (entreprise) (2003) (Premio Compasso d’oro 2004).
  • La lampe fluorescente Noto per Artemide (société) (2008).
  • La table végétalienne pour Riva 1920 (2009) avec la collaboration de Davide Angeli.
  • Bibliothèque Corten Existence en acier pour De Castelli (2010).
  • Le Briccolone pour Riva 1920 (2011) avec les bois de la Briccole di Venezia.

Laisser un commentaire