Anna Castelli Ferrieri, sa vie et son œuvre

Anna Castelli Ferrieri

Biographie d’Anna Castelli Ferrieri

Anna Castelli Ferrieri était une designer et architecte italienne.

Elle est née à Milan le 6 août 1920. Son père Enzo, intellectuel, éditeur et fondateur de la revue Convegno, avait créé un cercle culturel, fréquenté par des personnalités telles que Luigi Pirandello, Umberto Saba et Eugenio Montale.

Stimulée par l’avant-garde du Bauhaus, elle commence en 1938 à étudier l’architecture à l’école polytechnique de Milan. Pendant ces années, elle est l’élève de Franco Albini dont elle apprend l’approche rationaliste. Travaillant dans son atelier, elle entre en contact avec des architectes tels que Piero Bottoni et Ernesto Nathan Rogers, impliqués dans la reconstruction de Milan.

Diplômée en 1943, elle quitte Milan pendant l’occupation allemande aux côtés de son mari Giulio Castelli, avec qui elle élève deux enfants. A son retour, en 1946, elle fonde son propre studio et devient rédactrice en chef de la revue d’architecture Casabella Costruzioni et correspondante italienne du magazine anglais Architectural Design.

Pour la Triennale de Milan de 1947, elle fut commissaire, aux côtés de Luciano Canella, de la préparation de l’exposition du meuble pour laquelle elle a reçu le diplôme d’honneur et la médaille d’or pour un lit et un fauteuil d’enfant. Entre 1959 et 1973, elle collabore avec Ignazio Gardella, un architecte rationaliste, avant de devenir son associée.

Parmi les œuvres qu’elle a créées figurent les bureaux de la célèbre firme automobile Alfa Romeo à Arese, Tecnitub à Podenzano, Castek à Milan et Kartell à Binasco. Elle restaure et reconstruit également des bâtiments historiques, dont le cloître Bramante à Milan et le Palazzo Benci à Florence. Elle est également impliquée dans l’urbanisme, avec les plans réglementaires de Milan, Turin et Gênes, et certaines zones de Vicence, Stintino, Sharestenak (Iran) et Algérie.

A partir de 1966, elle travaille avec Kartell, fondée par son mari en 1949, une entreprise pionnière en Italie dans la production d’objets design en plastique. Parmi les principaux projets figurent la chaise empilable 4870, lauréate du Compasso d’oro, et le mobilier 4970/84, des rangements modulaires pour la maison comme le célèbre meuble componibili.

De 1984 à 1986, elle a enseigné le design industriel à l’Ecole Polytechnique de Milan, et de 1985 à 1992 à l’Académie Domus. En 1994, elle dessine la ligne de coutellerie Hannah pour Sambonet, grâce à laquelle elle reçoit à nouveau le Compasso d’oro.

De 1969 à 1971, Anna Castelli Ferrieri a été présidente de l’Association pour le design industriel (ADI), membre de l’Institut national d’urbanisme (INU) et fondatrice du Mouvement des études en architecture (MSA). En 1990, elle fonde, avec ses anciens élèves, le groupe de design ACF Officina.

Elle décède le 22 juin 2006 à l’âge de 85 ans.

Componibili
Ensembles modulaires de rangement Componibili

Ses récompenses

  • Médaille d’or à la VIII Triennale de Milan (1947)
  • Bundespreis Gute Form pour des éléments modulaires 4970/84 (1973)
  • Boussole dorée pour la chaise 4870 de Kartell (1987) et couverts Hannah de Sambonet (1994).
  • Kölner Klopfer de la Köln International School of Design (1999)
  • En 2016, la municipalité de Milan a décidé que son nom devait être enregistré au Panthéon de Milan, dans le Cimetière Monumental.
  • En décembre 2017, la ville de Milan a donné son nom à une partie du quartier Citylife.

1 commentaire sur “Anna Castelli Ferrieri, sa vie et son œuvre”

  1. Ping : Rangement Componibili de Kartell | Fondarch

Laisser un commentaire